SNI Sud-Ouest mise sur le logement intermédiaire
Jean-Baptiste Desanlis, directeur SNI Sud-Ouest. - © © Bertrand Escolin

SNI Sud-Ouest mise sur le logement intermédiaire

Bertrand Escolin (Bureau de Bordeaux du Moniteur) |  le 28/10/2016  |  Haute-GaronneGirondePyrénées-AtlantiquesBâtimentTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Haute-Garonne
Gironde
Pyrénées-Atlantiques
Bâtiment
Technique
Valider

Bordeaux, Arcachon, Toulouse, Bayonne... Plusieurs zones tendues dans le Sud-Ouest permettent à la SNI, filiale de la Caisse des dépôts, de mettre en place une stratégie clairement orientée vers le logement intermédiaire.

«Le groupe, explique Jean-Baptiste Desanlis, directeur territorial de SNI Sud-Ouest, représente 11 000 logements sociaux et intermédiaires, dont 9 000 en Aquitaine et 2 000 sur Midi-Pyrénées. Nous sommes présents sur 18 départements des deux anciennes régions.»  Il dirige également l’ESH Coligny, filiale de la SNI, créé en 1919, «présente uniquement en Aquitaine essentiellement sur les trois départements côtiers, Gironde, Landes et Pyrénées-Atlantiques. Notre parc de 6 436 logements sociaux se concentre autour des trois principales agglomérations aquitaines Bordeaux, Pau et Bayonne.» Enfin, la SNI comprend également Adoma (anciennement Sonacotra) spécialisée dans le logement très social et accompagne notamment les travailleurs immigrés. «Cette filiale a également une direction à Bordeaux».

«Avec ces trois entités, filiales de la Caisse des dépôts, nous accompagnons l’ensemble du parcours résidentiel social: le très social et logement accompagné avec Adoma avec des résidences sociales notamment pour les demandeurs d’asile, le logement social avec SA HLM Coligny et avec SNI le logement intermédiaire.»

La demande de logement intermédiaire explose

Le logement intermédiaire, en fort développement, se veut le chaînon manquant entre locatif social classique et le marché libre. Bien qu’il existe depuis des années, il a été réglementé par l’ordonnance de février 2014 dans la loi Pinel. «C’est pour notre groupe une priorité qui correspond aux besoins locaux: notre offre se situe sur des loyers inférieurs de 15% aux prix du  marché libre et s’adresse à des personnes qui sont au-dessus du plafond social mais n’ont pas accès au locatif privé. Avec des plafonds de ressources et de loyers capés, c’est une offre complémentaire pour les classes moyennes qui, exclues des logements social et privé, ont tendance à s’éloigner des pôles de centralité et d’emploi. Il s’agit aussi d’une offre qui leur permet de rester dans les métropoles en locatif. Sur la métropole bordelaise, le loyer privé est entre 11 et 12 euros/m2, «le Pinel» se situe autour de 10 euros et nous proposons des loyers entre 9 et 9,5 euros/m2» précise Jean-Baptise Desanlis.

Un besoin de 800 logements intermédiaires annuels en Aquitaine

Les besoins en intermédiaires sur l’Aquitaine sont estimés à 650 logements par an sur la métropole bordelaise, une cinquantaine sur le bassin d’Arcachon et autour de 130 par an sur l’agglomération de Bayonne et le Sud des Landes (en zone B1). Soit un besoin global de 800 logements par an pour l’ancienne Aquitaine. «La typologie des logements intermédiaires est essentiellement des T2 et T3, avec quelques grands logements qui permettent de créer une offre complémentaire sur la programmation des îlots en projet. Le logement intermédiaire a cette particularité d’être cessible pour moitié à dix ans, pour moitié à quinze ans ; il a aussi vocation à devenir de l’accession auprès des occupants à 10-15 ans, permet à de jeunes actifs de rester sur des communes-centres et d’accéder à leur logement, en bénéficiant aussi de notre accompagnement.

La SNI Sud-Ouest intervient en partenariat avec d’autres opérateurs ou en maîtrise d’ouvrage directe «en faisant du social et de l’intermédiaire, nous l’avons fait sur la restructuration de la résidence Santillanne, avec une densification sur site à Talence (avec SNI, Coligny et Bouygues Immobilier). Nous pouvons aussi intervenir en aménagement en Vefa avec des promoteurs qui prennent l’accession libre, nous prenons la part d’intermédiaire et de social. Nous avons également fait aussi de la Vefa inversée, en vendant un immeuble à un promoteur, de la vente de charge foncière à un autre promoteur, des logements pour le ministère de la Défense et des réhabilitations. Nous avons déployé tout notre catalogue.»

Les perspectives sont donc bonnes: 600 logements signés sur l’Aquitaine, dont 150 à 200 d’ici la fin de l’année sur Bordeaux métropole à Pessac (livraison en février 2017), Mérignac, Talence, Blanquefort, etc. sur le bassin d’Arcachon à Audenge et au Teich (une cinquantaine de logements) et, en cours, sur Bayonne, Anglet, Tarnos.

«Si nous n’avons pas de typologie propre à nos logements, chaque opération a une ambition forte sur le développement durable, nous allons au-delà de la RT 2012 sans dérogation (-10%), nous sommes attentifs aux consommations d’énergie, au cycle des matériaux, à l’empreinte écologique et à l’étalement urbain. Ce sont pour nous les critères de choix des architectes, différents sur chaque opération» conclut Jean-Baptiste Desanlis.

Pour bien concrétiser cette stratégie au long court, la SNI vient de signer deux protocoles avec les métropoles de Toulouse et Bordeaux sur le logement intermédiaire.

SNI Sud-Ouest

136 collaborateurs et 10 977 ogements gérés

Mises en chantier neuf: 391 (2015), 652 (2016) et 132 (2017)

Mises en service construction neuve: 211 (2015), 102 (2016) et 227 (objectif 2017).

Coligny

80 collaborateurs et 6436 logements gérés.

Mises en chantier construction neuve: 84 logements en 2014, 46 en 2016, 199 en 2017

Mises en service construction neuve: 157 en 2015, 33 en 2016, 99 en 2017

Travaux sur patrimoine (SNI et Coligny): 34,7 millions d’euros en 2015, 31,3 millions d’euros en 2016 et 17,4 millions d’euros sur 2017.

Commentaires

SNI Sud-Ouest mise sur le logement intermédiaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur