En direct

SMCI teste de nouvelles façons d'habiter

CHRISTIANE PERRUCHOT |  le 23/03/2018  |  Collectivités localesDoubsRhône

Besançon -

Le quartier O2 des Tilleroyes, à Besançon (Doubs), incar ne la nouvelle façon d'habiter que le promoteur bisontin SMCI entend appliquer dans tous ses programmes futurs. « L'em placement, la qualité de conception et de construction restent des fondamentaux de la promotion privée. Mais avec la réglementation thermique, les marges de progression deviennent faibles et coûteuses », explique Fabrice Jeannot, son président.

La diversité architecturale de l'ensemble de 400 logements traduit l'état d'esprit du promoteur, qui veut « remettre de l'humain au centre de l'habitat ». Un architecte différent réalise chacune des quatre phases du programme - la première a été livrée en juin 2017, la deuxième le sera cet été. En plus d'une faible hauteur (R + 1 et R + 2) avec un étagement en espaliers, le cahier des charges prévoit des appartements modulables, des venelles de liaison et de généreux espaces extérieurs privatifs. Mais il prescrit aussi des lieux partagés à l'intérieur comme à l'extérieur : un studio de courtoisie de 80 m2 et une salle commune de 60 m2, des jardins partagés et des espaces de jeux.

Animateur de vie résidentielle. Afin d'impulser un lien social dans la copropriété, le promoteur finance pendant trois ans le salaire d'un « animateur de vie résidentielle », relayé par une plate-forme numérique de services (garde d'enfants, prêt de matériel… ). « Sa mission est de constituer un noyau dur de résidents qui entraînera les autres », décrit Fabrice Jeannot. Une première expérience, moins aboutie, avait installé des jardins sur le toit d'une résidence dans le quartier Saint-Rambert, à Lyon.

Avec environ 300 ventes annuelles et 1 200 logements en chantier, principalement à Besançon et dans la zone frontalière de Pontarlier (Doubs), la construction neuve dépasse désor mais en volume la restauration d'immeubles anciens qui a fait la réputation du promoteur. Dans ce domaine, il s'apprête à transformer l'ancien conservatoire de musique de Besançon en 25 logements de grand standing. A Lyon, il vient de reconvertir un bâtiment de bureaux en neuf appartements, au rez-de-chaussée desquels il a installé son agence locale. Outre le potentiel de l'agglomération lyonnaise, SMCI garde un œil attentif sur la région parisienne, en se mettant à l'affût d'opportunités.

PHOTO - 12085_740785_k2_k1_1759817.jpg
PHOTO - 12085_740785_k2_k1_1759817.jpg

Commentaires

SMCI teste de nouvelles façons d'habiter

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX