En direct

Logement connecté : Comap absorbe Qivivo, une pépite du thermostat intelligent
L'offre Qivivo se compose d'une tête thermostatique, d'un thermostat et d'une passerelle internet.

Logement connecté : Comap absorbe Qivivo, une pépite du thermostat intelligent

Augustin Flepp |  le 05/10/2018  |  IndustrieNumériqueBâtiment connectéStart-up

L'industriel et la start-up travaillaient depuis un an et demi au co-développement d'une solution de chauffage connectée, principalement dédiée au marché du logement social.

Comap, entreprise spécialisée dans le matériel de plomberie et de chauffage pour le bâtiment, annonce l’acquisition de 100% des actifs de Qivivo. La start-up nantaise s’est fait un nom sur le marché de niche des thermostats connectés, convoité par les géants Nest (Google), Somfy, Hager ou encore Honeywell.

L’opération dont le montant n’a pas été communiqué marque l’aboutissement d’une collaboration récente entre les deux sociétés. Propriété du géant industriel néerlandais Aalberts (2,69 Mds d’euros de CA – 16 000 employés), Comap fabrique un ensemble d’équipements dans les domaines du sanitaire (robinetterie, raccordement), du contrôle du chauffage (tête thermostatique) et de la qualité de l’eau. En France, la société emploie 450 personnes pour un chiffre d’affaires d’environ 80 millions d’euros.

Intelligence artificielle


Il y a 18 mois, Comap recherchait un partenaire pour co-développer une solution de chauffage connecté visant à réduire la facture énergétique des bailleurs sociaux. « Nous avons rapidement été séduit par l’intelligence artificielle du thermostat Qivivo qui est capable de réguler la température en fonction du comportement des usagers, du taux d’humidité dans le logement et des variations climatiques », confie au Moniteur Vincent Grangier, PDG du groupe Comap.

L’industriel a donc souhaité associer un de ses produits phares, une tête thermostatique connectée avec le thermostat de la jeune pousse nantaise. C’est ainsi qu’est né le projet Comap Smart Home, une solution principalement destinée au marché du logement social. L’offre se compose d’une tête autonome, d’un thermostat connecté et d’une passerelle pour faire communiquer les appareils à la box internet.

A travers une plateforme dédiée, les bailleurs sociaux peuvent récupérer des données liées aux logements, aux comportements des locataires et aux équipements installés : température, taux d’humidité, taux de présence, niveaux des piles, couverture réseau… Les alertes envoyées en cas de forte déperdition d’énergie aident les gestionnaires d’immeubles à identifier plus facilement les travaux prioritaires.

Le locataire, lui, a le choix entre deux options : une régulation manuelle de la température de son chauffage (pièce par pièce) ou un système autonome qui s’adapte selon les habitudes de vie des résidents. Autre point fort vanté par le fabricant : la solution ne nécessite pas de connexion internet chez les locataires.

Qivivo devient Comap Smart Lab


Lancée officiellement en avril dernier, l’offre va progressivement être distribuée sur le circuit professionnel et grand public. Huit commerciaux de Comap sont chargés du travail de prescription auprès des bailleurs sociaux.

L’acquisition de Qivivo conforte Comap dans sa stratégie d’accélérer le déploiement de solutions thermiques et sanitaires connectés sur le marché du logement individuel et collectif.

La marque Qivivo continuera à perdurer sous l’appellation « Qivivo by Comap » sur le circuit grand public. En revanche, le nom Qivivo disparaîtra au profit de « Comap » sur le circuit BtoB. La start-up, qui conservera son implantation à Nantes se dénommera désormais Comap Smart Lab.

« Pour continuer à grandir, nous avions comme objectif soit de boucler une levée de fonds importante, soit de nous faire racheter, détaille au Moniteur Aurélien Cancian, responsable marketing chez Qivivo. Nous avons retenu la deuxième option car elle nous permet de disposer de moyens supplémentaires pour accélérer notre pénétration sur le marché de la smart home et renforcer notre notoriété ».

A l'assaut du logement collectif


Créée en 2012, Qivivo s’est fait connaître avec le brevetage d’un thermostat intelligent capable de récupérer des informations sur la météo en temps réel et sur le niveau de chauffe du bâtiment. En 2016, après le bouclage d’une levée de fonds de 900 000 euros, la start-up lance une version plus épurée de son thermostat intelligent dotée de fonctionnalités renforcées : interface tactile, capteur de présence, indicateur de chauffe. L’appareil a reçu le prix d’Argent dans la catégorie « Solution smart » du concours de l’innovation du mondial du bâtiment.

A partir de 2016, Qivivo part à la conquête des bailleurs sociaux, promoteurs et constructeurs et noue un premier partenariat avec Nantes Habitat, Podeliha et Crédit Agricole Immobilier. En expérimentant ses solutions auprès des bailleurs sociaux, la start-up s’est rapidement aperçue que de nombreux logements ne disposaient pas de connexion internet. Pour pallier ce problème, Qivivo a donc installé des routeurs 3G à chaque étage afin de centraliser les données de plusieurs thermostats. Une expérimentation est menée depuis un an auprès d’une vingtaine de bailleurs sociaux (3F, Emmaüs Habitat, RIVP…) dans une centaine de logements. Lors des premiers essais avec Nantes Métropole Habitat et Podeliha, le thermostat a permis de réaliser une économie de 25 à 30% sur la facture d’énergie, assure Qivivo. La jeune société a également développé une plateforme qui permet au bailleur de visualiser l’ensemble de son parc de thermostat et de connaître la température, le taux d’humidité de chaque logement et de recevoir des alertes en cas de pannes de chauffage, par exemple.

Commentaires

Logement connecté : Comap absorbe Qivivo, une pépite du thermostat intelligent

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur