En direct

Siza, Beaudouin, Machabert, récits d'une rencontre entre un architecte et deux admirateurs
Siza and friends à la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris, le 22 septembre 2008 - © ©Milena Chessa / Le Moniteur

Siza, Beaudouin, Machabert, récits d'une rencontre entre un architecte et deux admirateurs

CHESSA Milena |  le 23/09/2008  |  InternationalRéalisationsArchitectureConcoursParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Culture
Réalisations
Architecture
Concours
Paris
Europe
Profession
Professionnels
Valider

La présentation des entretiens réalisés par Laurent Beaudouin et Dominique Machabert avec l'architecte portugais Alvaro Siza - et fraîchement parus aux Editions du Moniteur sous le titre "Alvaro Siza, une question de mesure" - a fait salle comble le 22 septembre à la Cité de l'architecture à Paris. Admiration pour les uns, stimulation intellectuelle pour l'autre. Récits.

Laurent Beaudouin, architecte
"Ma rencontre avec Alvaro Siza remonte à plus de 30 ans. J'étais étudiant en école d'architecture et je m'ennuyais. Un jour, à la bibliothèque de l'école, j'ai découvert dans la revue italienne Controspazio l'œuvre énigmatique d'un architecte étranger, totalement inconnu. J'ai alors proposé une interview de lui à la revue française AMC. Pour moi et Christine Rousselot qui m'accompagnait cette rencontre fut un choc, tant sur l'œuvre que sur la personne. Chez lui, il n'existait pas de différence entre l'architecte, le dessinateur, le sculpteur, l'urbaniste et l'homme. Son architecture et sa sculpture sont modelées par la lumière, qui laisse sa trace sur les plis de la matière. Le mot français mesure - employé pour le titre du livre "Alvaro Siza, une question de mesure" - possède un double sens : celui de dimension et celui de retenu. D'une certaine mesure (!), le travail de Siza est l'expression de la retenue."

Dominique Machabert, écrivain et journaliste
"Depuis l'enfance je veux et j'essaye d'être Portugais ! Né dans le Massif central - ça commençait mal (!) - d'un milieu modeste, j'ai vu arrivé en masse des immigrés Portugais pour travailler dans le bâtiment, en tant que maçon. Mon père, syndicaliste, favorisait leur arrivée. Devenu journaliste régional, je suis tombé sur un texte d'une personne nommée Alvaro Siza, qui écrivait : "Maintenant, nous avons à retrouver la singularité de l'existence". J'ai appelé l'agence de l'architecte pour aller le rencontrer. Je lisais tout et ne comprenais rien ! Lui répondait à mes questions naïves avec une grande gentillesse, comme si c'était la première fois. Et ça, ça vous grandit ! Mon amitié pour lui se confond avec celle pour le Portugal.
Alvaro Siza est un poète dès qu'il touche à quelque chose, je l'admire. S'il avait été éleveur de chevaux, j'aurais aimé les chevaux ! Je l'ai observé, je l'ai écouté. Il y a une forme de familiarité à écouter cette voix très basse, ces mots peu articulés. Retranscrire 30 ans d'entretiens pour un livre est un travail fastidieux. Mais au-delà de ça, comment exprimer ce qu'il dit, et aussi ce qu'il ne dit pas, avec ses dessins, ses gestes qui ne sont pas audibles ? On peut être exact sans être juste."

Alvaro Siza, architecte
"Je suis presque en train de devenir admirateur de moi-même en écoutant les propos de ces amis de longue date ! (Rire de la salle). Le contact avec moi a été bon pour eux. Et le contact avec eux a été une chose extraordinaire pour moi. Quand Laurent Beaudouin est venu me voir, personne ne parlait de l'architecture au Portugal. J'ai dû sortir de la routine de mon travail et réfléchir non pas seul, mais à deux. Cet entretien a eu une grande influence. Dominique Machabert… j'ai été victime pendant 30 ans de ses interviews ! Je n'avais pas le temps et lui venait me parler trois à quatre heures. Mais il a stimulé mon architecture. J'ai beaucoup de difficulté à travailler seul. J'ai besoin d'être accompagné. Tous les deux m'ont apporté beaucoup de stimuli, pour ne pas me répéter. Quel serait mon parcours sans ses rencontres ? Je ne sais pas."

Propos recueillis par Milena Chessa

Pour ceux qui désirent en savoir plus sur l'ouvrage et/ou le commander, cliquer ici.

Perles et pensées d'Alvaro Siza glanées lors de la table ronde


- "En obtenant le Pritzker Prize en 1992, j'ai été plus connu, donc j'ai eu plus d'opportunités de travail. Mais elles sont arrivées un peu trop tard. Quelle vie j'aurais fait en l'ayant eu à 40 ans !"
- "Les prix, les médailles, j'ai de la joie à les recevoir, mais ça ne me fait pas trembler d'émotion."
- "Les concours, je n'y participe pas car j'ai du travail, et parce que j'ai du mal à perdre."
- "Lorsqu'une ville veut un architecte, elle organise un concours, et comme par miracle… il gagne !"
- "A Dubaï, il y a tant d'architectures spectaculaires qu'elles en deviennent banales."
- "J'ai des millions d'influences, mais il n'y a pas de hiérarchie. Elles me sont utiles ou inutiles selon tel ou tel travail que j'effectue."
- "J'espère ne pas être influent formellement sur mes étudiants. Car ce qui est important c'est la qualité des étudiants, qu'il faut appuyer."
- "Je ne trouve aucun avantage à travailler avec un architecte proche de ma pensée, c'est déprimant !"
- "J'aime lire des poèmes. D'abord parce qu'ils sont plus courts que les romans. Et ensuite parce qu'ils fonctionnent comme des horloges où tout ce dont on a besoin y est rassemblé. L'architecture est semblable à cela. La rigueur, puis l'émotion."

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur