En direct

Six communes candidates à l'accueil des Réserves ouvertes

le 24/08/2018  |  CulturePatrimoineMusée

Région -

Le futur Pôle culturel de présentation et de conservation des œuvres de la collection du Centre Pompidou, aussi appelé « Réserves ouvertes », verra le jour en 2025 dans l'une des six communes d'Ile-de-France qui ont été retenues le 19 juin. Celles-ci ont candidaté en leur nom propre (Le Bourget, Massy) ou par l'intermédiaire d'un groupe immobilier (Gonesse, Nanterre, Romainville, Sucy-en-Brie). Situées à Paris-Nord, les actuelles réserves du Centre Pompidou arrivent en fin de bail et sont en voie de saturation.

« A l'occasion de ce déménagement, nous avons réfléchi à un nouveau concept de réserves ouvertes offrant non seulement des ateliers de restauration et de départ des œuvres pour les prêts, mais aussi un lieu d'accueil des habitants en vue d'une approche de l'art contemporain proposant des expositions et des ateliers », explique Benoît Parayre, directeur de la communication du Centre. Un défi pour le musée qui ira ainsi au-devant d'un nouveau public, la commune d'accueil tirant de cette implantation culturelle prestigieuse un bénéfice en termes d'image.

30 000 m2 nécessaires. Premier critère de choix, l'accessibilité : à proximité des réseaux routiers (transport des œuvres) et des transports publics (pour le personnel, à moins de 45 minutes du Centre Pompidou). L'espace nécessaire pour couvrir les besoins sur vingt ans est d'environ 30 000 m². Les réserves (stockage des œuvres, espaces logistiques) couvriront 19 000 m² (hauteur sous plafond de 7 m) afin de répondre aux besoins sur dix ans. S'y ajouteront 3 000 m² de réserve foncière pour dix ans supplémentaires de stockage. Les ateliers de restauration et de préparation des œuvres occuperont 4 200 m², et le projet culturel de 2 500 à 3 000 m². Celui-ci est conçu selon trois axes : un espace en libre accès (présentation pérenne d'œuvres de grandes dimensions), un espace polyvalent modulable (présentation de tous types de collections : arts plastiques, design… ), et un espace atelier ( work shop , fab lab ).

« Les six candidats retenus [neuf à l'origine, NDLR] sont invités à compléter leur proposition pour septembre. Le choix définitif d'un site interviendra fin 2018 ou début 2019 », précise Benoît Parayre. Le chantier pourrait commencer en 2022 pour 24 mois de travaux. Le déménagement des œuvres et l'installation des collections prendront une année entière.

PHOTO - 14603_880435_k2_k1_2067673.jpg
PHOTO - 14603_880435_k2_k1_2067673.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Hors-série Le Moniteur - Annuel Immobilier 2019

Hors-série Le Moniteur - Annuel Immobilier 2019

Presse - Vente au n°

Prix : 35.00 €

Voir

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur