En direct

Sinistralité dans le BTP : des progrès en demi-teinte
La fréquence des accidents du travail dans le BTP a baissé de plus de 3 % en 2017, mais le nombre d’accidents mortels a augmenté de 7,1 %. - © © Phovoir-images

Sinistralité dans le BTP : des progrès en demi-teinte

Caroline Gitton |  le 16/11/2018  |  BâtimentCollectivités localesEntreprisesIndustrieTravaux publics

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
Bâtiment
Collectivités locales
Entreprises
Industrie
Travaux publics
Santé
Santé au travail
Sécurité et protection de la santé
OPPBTP
Valider

D’après les chiffres 2017 de l’Assurance maladie - Risques professionnels, la fréquence des accidents du travail dans le secteur de la construction a reculé de plus de 3 % par rapport à 2016. Mais le nombre d’accidents mortels a augmenté de 7,1 %, et le nombre de maladies professionnelles de 3,5  %.

En baisse quasi continue depuis 20 ans, la fréquence des accidents du travail dans le secteur a diminué de plus de 3 %. C’est ce qu’indiquent les chiffres 2017 des accidents du travail et maladies professionnelles (AT-MP), publiés ce 15 novembre 2018 par la Caisse nationale de l'assurance-maladie des travailleurs salariés (Cnam-TS).

La fréquence s'établit ainsi, en 2017,  à 56,8 accidents du travail pour 1 000 salariés (contre 60 au titre de 2016). Et le nombre d'AT a chuté de 1,6 % en un an.

Les décès sur les chantiers sont en hausse

Mais ces chiffres apportent aussi de mauvaises nouvelles pour le secteur. Le nombre d’accidents mortels enregistre en effet une hausse de 7,1 % par  rapport à l’année précédente. Quelque 120 salariés ont ainsi trouvé la mort sur un  chantier en 2017. Les MP reconnues ont, quant à elles, augmenté de 3, 5 %. Pis : 37 salariés du BTP sont décédés des suites d’une pathologie professionnelle en 2017 (+ 54,2 % !).

Comme le souligne la Cnam-TS, le plan de prévention mené dans le secteur contre l’un des principaux responsables des accidents, le risque de chute de hauteur, n’est pas étranger aux progrès réalisés en matière d’indice de fréquence des AT. Les caisses d’assurance retraite et de santé au travail (Carsat) et les agences OPPBTP ont ainsi accompagné, de 2014 à 2017,  plus de 2 300 entreprises à forte sinistralité de la construction.

Commentaires

Sinistralité dans le BTP : des progrès en demi-teinte

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur