En direct

Simplicité apparente, complexité cachée

philippe donnaes |  le 06/11/2012  |  LoiretMoselle

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Loiret
Moselle
Valider
Ouvrage d’art à Metz -

La passerelle du Graoully, située de part et d’autre de la Seille (Moselle), fait face à deux échelles urbaines : à l’est, le bourg de Queuleu ; à l’ouest, la ville de Metz où s’imposent, au premier plan, les silhouettes du Centre Pompidou et des Arènes. « Elle se dessine comme une image duelle, explique Brigit de Kosmi, architecte du projet, en tant que simple lien local, facilitant les trajets quotidiens des habitants vers les nœuds forts du réseau, mais aussi comme une structure innovante participant à l’image de Metz. » L’obligation de franchir la rivière sans appui intermédiaire et la prise en compte du niveau de crue centennale nécessitaient de réaliser une passerelle de 58,50 m de portée. L’exigence d’un tracé léger et discret, avec une faible hauteur de tablier, « impliquait le choix de l’acier en structure, un matériau qui, de plus, constitue une richesse et un élément culturel important dans la région », poursuit l’architecte. L’ouvrage de 3,90 m de largeur utile se compose d’éléments en forme de « U » (PRS en H d’inertie variable) d’entr’axe 2,10 m, liés par des éléments en forme de croix ; et de deux membrures supérieures qui se prolongent en tirants, côté rive ouest.

Précision exceptionnelle

« C’est le type même d’ouvrage complexe, tant au plan statique que dynamique, que le raffinement des outils de calcul et de modélisation permet seulement aujourd’hui de concevoir », souligne Pierre Engel, ingénieur. Sans oublier « les moyens de découpe laser et de fabrication, qui garantissent dorénavant un niveau de précision exceptionnel, poursuit-il. L’ensemble de ces évolutions permet de libérer enfin l’imagination des architectes qui peuvent désormais dessiner des formes qu’ils savaient irréalisables il y a encore quelques années. »

PHOTO - 669582.BR.jpg
PHOTO - 669582.BR.jpg - © photos : Cyril Sancereau
PHOTO - 669985.BR.jpg
PHOTO - 669985.BR.jpg - © BRIGIT de KOSMI ARCHITECTE
PHOTO - 669583.BR.jpg
PHOTO - 669583.BR.jpg - ©
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Metz. Maîtrise d’œuvre : Brigit de Kosmi (Espace), architecte mandataire. BET : Terrell (structure), Socotec (coordination SPS). Bureau de contrôle : Apave. Entreprises : Anmeco (charpente métallique), Sethy (gros œuvre), Sirco (fondations micropieux). Coût des travaux : 1,38 million d’euros TTC.

Cet article fait partie du dossier

ACIER

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 07/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur