En direct

Silice : prévenir les risques et anticiper la modification du droit
A l’issue de la rencontre, Colas a ouvert une portion du chantier du tramway caennais aux professionnels de la santé au travail. Le chantier en centre-ville pose la question de la protection des salariés comme celle des riverains lors des taches générant de la poussière. - © Christine Raout

Silice : prévenir les risques et anticiper la modification du droit

Christine Raout |  le 02/10/2018  |  SantéCalvadosSécurité et protection de la santésiliceOPPBTP – Capeb

« La silice deviendra-t-elle la nouvelle amiante du BTP ? » La question a été posée lors de la rencontre régionale de la santé au travail et de la prévention dans le BTP, le vendredi 28 septembre à Caen.

C’est le deuxième rendez-vous de ce type destiné aux professionnels de santé organisé par l’OPPBTP Normandie et les services de santé au travail de la région : Santé BTP et CMAIC, pour le Calvados. La dernière fois, il était question du risque plomb, cette fois-ci, il était question de la silice cristalline. « Nous choisissons un sujet émergent dont on pense qu’il va prendre beaucoup d’importance et qui est encore mal connu », explique Marc Dupuis, chef de l’agence Normandie de Caen de l’OPPBTP.

 

Le risque silice

 

« La directive européenne de décembre 2017, au regard des études scientifiques, a décidé d’intégrer la silice comme cancérigène », explique Sonia Pondard, assistante médicale et juridique Santé BTP Orne. « La France a jusqu’au 17 janvier 2020 pour la transposer en droit français. Il y aura une modification des articles pour intégrer au Code du travail cette notion de valeur limite d’exposition qui est diminuée de façon de drastique de 5 mg/m3 à 0,1 mg/m3 sur 8 heures. » Soit l’équivalent à la valeur limite pour le quartz.

Pour les salariés exposés à la silice cristalline alvéolée, les pathologies peuvent être graves : bronchites chroniques, emphysème, fibrose pulmonaire, cancer bronchopulmonaire, etc. Et le risque est omniprésent dans le BTP avec des matériaux utilisés riches en silice cristalline : plus de 70 % dans le granit, plus de 60 % dans le sable, plus de 50 % dans le grès, ou encore entre 11 et 50 % dans les schistes, l’ardoise et le béton.

 

Evaluer l’exposition

 

« Les activités exposantes sont l’ensemble des tâches que peut effectuer un salarié du BTP le mettant en contact avec des poussières alvéolaires de silice cristalline libre et cela concerne toutes les activités d’attaque mécanique sur un matériau contenant de la silice : sciage, percement, etc., différents métiers peuvent être [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Silice : prévenir les risques et anticiper la modification du droit

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur