En direct

Signer vite et sans se tromper avec la blockchain

JULIE NICOLAS |  le 02/11/2018  |  BlockchainSignature électronique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Numérique
Blockchain
Signature électronique
Valider

Contrats -

La conclusion d'un contrat de construction demande la plupart du temps plusieurs heures de paraphes. « Même dans le cas d'une signature électronique, et sauf à s'être adjoint les services d'un tiers de confiance, la vérification du contenu est impossible, et les erreurs, fréquentes », estime Christophe Carminati, ancien directeur général adjoint de Léon Grosse et cofondateur de ContractChain. C'est pour régler ces problèmes d'authentification et de temps de signature, qu'il a lancé cette activité avec Bernard Bonnet, ancien président du directoire de Léon Grosse.

Authentifier et sauvegarder. Le principe : authentifier les documents émis lors de la préparation du contrat et sauvegarder leur empreinte numérique dans la blockchain. Concrètement : les éléments sont glissés-déposés sur la plate-forme où leur empreinte est calculée en quelques secondes. « Notre logiciel examine les contenus : les lettres dans un fichier Word, les traits d'un dessin, les valeurs d'un tableau, les données d'une maquette BIM et calcule une empreinte sécurisée dont la taille équivaut à un demi-tweet », explique Christophe Carminati. Celle-ci est ensuite déposée sur la blockchain, soit sur des milliers de serveurs à travers le monde. La moindre modification du fichier cassera la preuve d'authenticité.

Les différentes parties conservent leurs habitudes de travail, échangent des documents, négocient, modifient les points techniques et contractuels du projet. « Au moment de rédiger le contrat, nos clients authentifient les documents qui doivent y être inclus, créent une version numérique et la transmettent à leur cosignataire », indique Christophe Carminati. A partir des documents échangés, ce dernier effectue sa revue. La signature peut alors intervenir de façon physique ou électronique. Quelle qu'en soit sa taille, le contenu du contrat est condensé en quelques dizaines de pages.

Confidentialité respectée. Le travail de ContractChain peut être assimilé à celui d'un huissier qui contrôlerait l'intégrité de chaque document. La plate-forme ne vérifie pas son contenu, qui reste confidentiel, mais bien les différences entre les fichiers. Quid de la confidentialité des informations ? « Les différents éléments ne quittent jamais les ordinateurs des contractants, promet le cofondateur. ContractChain émet une preuve d'intégrité dont seuls les détenteurs des fichiers peuvent faire usage. » Quant à la pérennité des documents, elle doit être assurée par les clients, là aussi parce qu'ils restent sur leurs ordinateurs. Les contrats sont bien sûr opposables aux parties et au juge. L'entreprise, qui existe depuis avril 2017, a déjà vendu plusieurs abonnements à des grands comptes du secteur. L'objectif est de réaliser un million d'euros de chiffres d'affaires en 2019.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur