En direct

Signature du premier contrat de développement territorial

N. M. |  le 08/11/2013  |  Collectivités localesHauts-de-SeineParis

VAL-DE-MARNE/HAUTS-DE-SEINE -

«Je suis heureuse de voir que la dynamique du Grand Paris impulsée par l’Etat a rencontré la démarche de développement des territoires de la métropole portée par les élus locaux », s’est félicitée Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, le 28 octobre, lors de la signature du contrat de développement territorial (CDT) « Campus Sciences et Santé ». Ce contrat, entre l’Etat et les collectivités locales, est le premier des 22 CDT en cours d’élaboration à être signé. Il concerne les sept villes de la communauté d’agglomération de Val de Bièvre (1), dans le Val-de-Marne, et Bagneux, dans les Hauts-de-Seine. Ces communes font partie de la Vallée scientifique de la Bièvre, l’un des grands secteurs franciliens de l’innovation dans le domaine de la santé, avec en particulier l’Institut Gustave-Roussy (IGR), où a eu lieu la signature.

23 secteurs opérationnels

Le territoire du CDT (25 km 2 , 237 000 habitants) sera desservi par six gares du Grand Paris Express, dont celle de Villejuif-IGR. Construite au pied du centre de lutte contre le cancer, elle accueillera la ligne 15 sud en 2020 et le prolongement de la ligne 14 en 2023. Conçue par Dominique Perrault, elle sera la plus profonde du réseau (- 51 m).
Ces gares serviront de levier au développement urbain du territoire. Le CDT prévoit la construction de 1 700 logements par an pendant quinze ans, et vise l’équilibre emploi/habitat à l’horizon 2030. Parmi les 23 secteurs opérationnels recensés, deux sont emblématiques. En premier lieu, la ZAC Campus Grand Parc (70 ha), autour de la gare Villejuif-IGR, aménagée par Sadev 94 avec TVK comme architecte-coordonnateur. L’objectif est de développer un campus urbain centré sur la recherche et l’innovation dans le secteur de la santé et des biotechnologies. Environ 1 700 logements sont prévus, 350 000 à 450 000 m 2 d’activités scientifiques et tertiaires, un pôle d’enseignement et de formation. Ensuite, le site des Mathurins (16 ha), à Bagneux, occupé jusqu’en 2016 par la Direction générale de l’armement mais déjà vendu à LBO qui a fait appel à Sodearif pour piloter les études et à Bernard Reichen et François Leclercq pour élaborer le projet urbain.
Si les élus présents se sont réjouis de la signature de ce CDT, certains ont exprimé leur inquiétude quant à sa mise en œuvre si les intercommunalités viennent à disparaître dans le cadre du projet de métropole du Grand Paris. « C’est au Parlement qu’il revient de discuter de ce projet. Mais dès le vote de la loi sur les métropoles, je réunirai l’ensemble des collectivités et des élus pour mettre en œuvre dans les faits, dès 2014, la métropole de l’aménagement et du logement », a indiqué Cécile Duflot, avant de préciser que le contrat de projets Etat-région comportera un volet consacré à la mise en œuvre du Grand Paris.

PHOTO - 759172.BR.jpg
PHOTO - 759172.BR.jpg

Commentaires

Signature du premier contrat de développement territorial

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur