En direct

Shake veut secouer l'immobilier de bureaux

Emmanuelle Lesquel |  le 27/04/2018  |  ImmobilierLogementCollectivités localesRéglementationDroit du travail

Lille -

+ 12 % de ventes de logements et de terrains à bâtir dans le Nord en 2017 sur un an.

3 223 € Moyenne du m2 habitable pour les logements neufs vendus à Amiens en 2017 (89 % de collectifs).Source : Cecim.

+ 12,2 % d'intérim dans la construction en Normandie (127 077 équivalents temps plein) sur un an, à fin oct. 2017.Source : Cerc.

Des bureaux, des services, et du partage. Pour coller aux nouvelles tendances en matière d'immobilier de bureaux, les concepteurs de Shake (contraction de share et work ), futur immeuble tertiaire phare d'Euralille, mixent les fonctions et innovent. « L'immobilier d'entreprise connaît un saut générationnel. Les millennials [âgés de 20 à 30 ans environ, NDLR] secouent les codes du travail. Sur les 30 000 m2 du programme, 4 000 m2 sont dédiés aux services. C'est une quote-part inédite dans un immeuble de ce type », met en avant Thomas Lierman. Le directeur général de Nacarat, promoteur aux commandes de Shake, ajoute : « Cet ensemble mixte place le bien-être de ses occupants au centre du projet. Il est le fruit d'une co-construction avec l'agence d'architectes PCA-Stream et la Caisse d'épargne Hauts-de-France, investisseur et utilisateur principal avec 13 500 m2 de bureaux. »

Maîtrise d'usage. Crèche, restaurants, hôtel, espaces partagés, conciergerie, terrasses, potagers, incubateur high-tech, salle de fitness , auditorium de 350 places, commerces… Gérer la complexité de cette mixité impose de penser très en amont aux usages. Pour cela, le promoteur a créé en interne une nouvelle fonction, celle de la maîtrise d'usage. « Le bâtiment réunira 12 usages différents. Il doit donc être très bien calibré en fonction des besoins de chaque preneur et des flux. Pour connaître les usages, je multiplie donc les visites et les entretiens. Cela nous permet d'ajuster au mieux le projet », explique Amandine Chizelle, responsable de la maîtrise d'usage du projet.

Même volonté du côté de l'agence PCA-Stream : « Nous nous sommes basés sur les usages et la programmation pour concevoir une architecture qui permette d'organiser toutes ces activités et ces flux autour d'une place centrale de 900 m2 , ouverte à la fois sur l'intérieur et sur l'espace public devant le parvis. Il fallait aussi des espaces extérieurs, des jardins. Nous avons imaginé des toits-terrasses en pente douce (4 000 m2 ). Cela a l'air simple mais c'est en réalité un vrai casse-tête ! », souligne Philippe Chiambaretta, architecte du projet.

« Le projet prend fortement en compte les trois grandes tendances qui impactent l'immobilier de bureau, note Thomas Lierman. D'abord, le décloisonnement entre vie privée et vie professionnelle, qui implique d'accompagner l'utilisateur avec plus de services. Ensuite, davantage de souplesse dans l'offre de location des bureaux, avec plus de 3 000 m2 proposés « à la demande » ( coworking , durées variables… ). Enfin, le développement de l'économie du partage, avec des équipements mutualisés et l'accueil d'entreprises autres que la Caisse d'épargne, tel qu'un incubateur fintech de 2 000 m2 issu d'Euratech pour favoriser les synergies. » Philippe Chiambaretta abonde dans son sens : « Les entreprises doivent innover. Or, l'essentiel de l'innovation provient de rencontres fortuites. L'immobilier de bureaux doit être le moteur de ces rencontres. C'est ce que nous avons imaginé ici. De plus, via ses jardins, terrasses, commerces et services, Shake sera ouvert sur le quartier. Il sera un bâtiment privé d'intérêt général. » L'immeuble, qui doit être livré en 2021, vise les performances environnementales BBC Effinergie 2017, E + C- et Breeam niveau « Excellent ».

PHOTO - 12667_772775_k2_k1_1829989.jpg
PHOTO - 12667_772775_k2_k1_1829989.jpg

Commentaires

Shake veut secouer l'immobilier de bureaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX