Serge Ferrari veut contribuer à construire mieux, avec moins
Serge Ferrari, le siège et usine de Saint-Jean-de-Soudain, près de La- Tour-du-Pin (Isère).Restée indépendante, la société familiale rhônalpine s’est donné les moyens financiers d’investir dans son avenir. Grâce à son savoir-faire technologique et sa dimension humaine, elle aborde une nouvelle étape pour intégrer à toutes les transformations.- © Nicolas Robin / Srge Ferrari

Serge Ferrari veut contribuer à construire mieux, avec moins

Véronique Cottier  |  le 16/03/2021  |  NégoceArtisansProtections solairesFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Stores et fermetures
Négoce
Artisans
Protections solaires
France
Valider

En cours de réorganisation après plusieurs rachats en Europe et en Asie, le groupe Serge Ferrari, un des leaders mondiaux des toiles composites pour des applications d’architectures légères et d’aménagements extérieurs, redéfinit sa mission pour « Contribuer
à construire mieux, avec moins, maintenant. »

Au-delà de la crise sanitaire au début de laquelle il s’est distingué par la mise sur le marché d’un traitement virucide de ses toiles à base de particules d'argent, 2020 a été une année marquante pour le groupe Serge Ferrari dans son développement économique. Les rachats récents de l’Italien Plastitex (fabrication de matériaux composites destinés au mobilier indoor et outdoor) il y a deux ans, de l’Allemand Verseidag-Indutex (leader mondial du marché des membranes verre PTFE) et à une prise de participation de 55 % du capital de la société taïwanaise F.I.T (concepteur, fabricant et distributeur de matériaux incombustibles de haute technologie) l’an dernier entraînent une réorganisation à différents niveaux.

Serge Ferrari développé un traitement virucide pour ses membres, qui élimine entre autre le coronavirus sur les surface en une heure.
Au début de la pandémier, Serge Ferrari a lancé sur le marché un traitement virucide de ses membranes. - © Walter Babic / Serge Ferrari

Une nouvelle raison d’être

Depuis le début de 2021, les équipes commerciales ont été redistribuées en trois zones : Europe du Nord, Europe du
Sud-Amérique et Asie Pacifique-Moyen-Orient-Afrique.
Au niveau industriel, sa direction annonce que « l’optimisation industrielle a été lancée : la répartition des différentes gammes de solutions et la rationalisation de l’utilisation des différents sites de production est en cours, afin d’améliorer l’efficacité industrielle ». Son P-dg, Sébastien Ferrari, affirme que le groupe est cette année « entièrement concentré sur l’amélioration de l’efficacité de ses performances industrielles et commerciales sur toutes les zones géographiques grâce à la mise en œuvre de son plan de synergies ».

Serge Ferrari stockage
L'entreprise veut favoriser l’utilisation de matériaux plus légers et plus durables - © © Serge Ferrari

Pour accompagner l’intégration des équipes des sociétés récemment acquises et son développement à l’international, il a choisi de redéfinir sa mission, avec pour raison d’être : Act now to build a better tomorrow, Contribuer à construire mieux, avec moins, maintenant. L’objectif est clair pour un groupe déjà fortement engagé sur les enjeux environnementaux, notamment sur le recyclage des toiles usagées. Mais le défi est de mettre les actes en accord avec les mots. Il s’agit pour l’entreprise de « pouvoir offrir, demain, le même niveau de performance en mobilisant moins de ressources naturelles, dans le cadre d’une économie de la construction plus légère et plus durable » en faisant émerger des solutions alternatives de construction et d’aménagement, performantes, saines et vertueuses.

Les trois axes d’une nouvelle mission

Les équipes R&D poursuivent leur mobilisation pour mettre au point de nouveaux matériaux fonctionnels, esthétiques et durables, développer des solutions d’architectures légères, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives.
La direction du groupe explique ainsi que sa nouvelle mission est articulée autour de trois piliers :

-       Construire mieux et accompagner l'évolution des modes de vie
en joignant l’utile, avec des solutions plus fonctionnelles, plus sûres et plus durables, et le bien-être avec des solutions plus attentives au confort, au design et à la qualité de vie ;

-       Construire avec moins en favorisant l’utilisation de matériaux plus légers et plus durables, pour répondre concrètement aux défis climatiques et environnementaux, dans une économie plus sobre en ressources naturelles ;

-       Le faire maintenant et prendre dès aujourd’hui toutes ses responsabilités en développant des toiles composites innovantes pour imaginer des applications à la hauteur de l’urgence des enjeux écologiques.

Restée indépendante, la société familiale rhônalpine s’est donné les moyens financiers d’investir dans son avenir. Grâce à son savoir-faire technologique et sa dimension humaine, elle aborde une nouvelle étape pour intégrer à toutes les transformations.

Serge Ferrari Group en chiffres

Le groupe Serge Ferrari – dont le siège social est situé à La Tour du Pin (38) – conçoit, développe et fabrique des toiles composites innovantes pour des applications d’architectures légères et d’aménagements extérieurs. Ses produits sont mis en œuvre dans trois types d’applications : l’architecture, les spécialités pour les professionnels et les toiles composites consumers.
Avec six sites de productions et neuf filiales à l’étranger, la société Serge Ferrari Group, cotée sur Euronext Paris, emploie plus de
1 000 collaborateurs dans le monde. Elle est aussi présente sur ses marchés via des représentations commerciales dans 80 pays et au travers d’un réseau de plus de 100 distributeurs indépendants.
En 2020, le groupe a dégagé un chiffre d’affaires de 195,3 millions d’euros, en augmentation de +3,3 % à périmètre et change courants, dont plus de 75 % hors de France.

Commentaires

Serge Ferrari veut contribuer à construire mieux, avec moins

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil