Serge Ferrari développe une technologie de toile détruisant les coronavirus des surfaces
Serge Ferrari

Serge Ferrari développe une technologie de toile détruisant les coronavirus des surfaces

Anaïs Divoux |  le 14/05/2020  |  100 % second œuvreCoronavirusSerge FerrariIsèreFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % second œuvre
Coronavirus
Serge Ferrari
Isère
France
Santé
Sécurité et protection de la santé
Technique
Valider

Le Groupe Serge Ferrari, basé à la Tour-du-Pin en Isère (38), a développé une technologie à base de particules d’argent, pour détruire les coronavirus des surfaces.

Empêcher certaines surfaces de devenir des lieux de propagation du coronavirus, c’est le dernier challenge que s’est lancé l’entreprise Serge Ferrari. Le fabricant de toiles composites a récemment annoncé avoir développé et breveté une technologie destinée à réduire considérablement la charge virale du Covid-19 sur les surfaces. Celle-ci diminuerait de 95% après un quart d’heure de contact, et de près de 99,5% après une heure de contact, par rapport à une membrane non-traitée.

Ces fameuses membranes composites capables de détruire les coronavirus des surfaces ont été élaborées à partir de particules d'argent, aux propriétés antivirales. Le fabricant a également précisé que cette technologie a été testée par le laboratoire indépendant Virhealth, spécialisé dans les applications virucides des technologies de décontamination et de désinfection.

Pour les lieux recevant du public

En cette période de pandémie, le Groupe Serge Ferrari affirme tout d’abord proposer ses toiles pour des applications dans le domaine de la santé : structures modulaires pour l’accueil des patients (tentes à déploiement rapide…); aménagements intérieurs des structures hospitalières (séparations de box médicaux…), ou encore pour du matériel médical et des protections individuelles.

Associées aux autres mesures de prévention sanitaire, ces toiles pourraient également contribuer à sécuriser les surfaces dans les lieux à forte fréquentation, tels que les écoles, les commerces, voir même les transports en commun. L'entreprise affirme avoir déjà livré près de 3000 mètres carrés de ce tissu à une entreprise lyonnaise afin de fabriquer des protections pour des commerces.

Commentaires

Serge Ferrari développe une technologie de toile détruisant les coronavirus des surfaces

Votre e-mail ne sera pas publié

dédé 49

14/05/2020 21h:35

-Si des particules d'argent sont capables de réduire la charge virale de 99,5% après un quart d'heure de contact; que pensez vous de la cure "d'argent colloïdal "de 5 à 20ppm,sous forme d'ions d'argent obtenus par électrolyse de baguettes d'argent pure et capable de traverser les membranes cellulaires et de détruire les virus et bactéries nocives à l'organisme (l'argent est utilisé depuis l'antiquité pour purifier l'eau et les aliments contaminés). -

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur