Industrie/Négoce

Serflex se lance dans le supportage

Incontournable sur le marché du collier de serrage, la société Serflex (groupe Norma) lance une gamme de supportage pour tuyauteries et réseaux électriques.

Ultra leader sur le marché du serrage, le groupe Norma cherche des relais de croissance et s’est décidé à proposer une gamme de produits de supportage de tuyauteries et de réseaux électriques.

Le leader mondial du collier de serrage, mieux connu en France sous sa marque commerciale Serflex, commercialisait jusque-là trois catégories de produits : des colliers de serrage, des colliers de fixation et des connecteurs de tube. Les 35 000 références du catalogue étaient destinées à différents types d’industries (machinisme agricole, automobile, aviation…).


Des ambitions affichées


Alors que le marché mondial du supportage représente aujourd’hui 3 Md€, dont 1 Md€ pour l’Europe, Norma Group espère réaliser sur ce seul continent 50 M€ d’ici à trois ans. Lancée d’abord en France au court du deuxième trimestre 2012, la gamme sera proposée dès 2013 en Allemagne, en Italie et dans les pays scandinaves.

Destinée aussi bien au sanitaire qu’au nucléaire ou au ferroviaire, la gamme de supportage comptera 480 références d’ici à 2013. Les colliers, rails et autres ferrures disponibles vont permettre d’accrocher des tuyauteries allant du DN20 jusqu’au DN500. Des fixations pour câbles électriques sont également disponibles.

Pour assurer la diffusion de la nouvelle gamme, un catalogue commun au serrage et au supportage a été édité. Un guide de choix a également été créé pour le supportage. Il permet à l’utilisateur de s’assurer de la compatibilité des différentes références entre elles.

Focus

« La France sert de marché pilote »

Alain Saunier, vice-président infrastructure de Norma France

« La décision de créer cette nouvelle activité a été prise il y a trois ans, avec l’idée que la France serait un marché pilote. Dans un premier temps, Norma Group a confié la fabrication de sa gamme de supportage à des entreprises sous-traitantes basées en Europe. Elles utilisent leurs propres produits sur la base d’un cahier des charges Norma. À long terme, le groupe n’exclut pas de réaliser des acquisitions d’usines. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X