En direct

SENART Le futur centre-ville prend tournure

le 30/03/2001  |  Collectivités localesEnvironnementSeine-et-MarneFrance entièreHQE

Les travaux du carré Sénart ont démarré l'an dernier

Le concept du « carré », qui doit servir de trame au futur centre-ville de Sénart (les travaux ont débuté fin 2000) se remplit peu à peu. On sait désormais que ce vaste quadrilatère de 1,4 km de côté sera doté à l'un de ses angles du centre commercial dessiné par Jean-Paul Viguier et accueillera un aquarium géant et une cité des loisirs (voir encadré ci-dessous).

Les responsables de l'Etablissement public d'aménagement (EPA) de Sénart travaillent également à la définition d'un nouveau concept de logement pour les 4 000 unités prévues sur le site. Cette ambition, conçue comme un véritable laboratoire d'urbanisme et d'architecture, est l'objet d'une opération pilote menée dans le quartier voisin du Clos de la Pyramide, à Lieusaint. Il s'agit pour différents concepteurs-promoteurs de réfléchir notamment à une démarche de « haute qualité environnementale » sur l'ensemble du futur centre-ville (chauffage, énergie, eau...).

Créer un cadre mais aussi des fonctions : travail, services, loisirs...

« Ce quartier ne pourra pas ressembler au pavillonnaire dispersé qui domine actuellement à Sénart et n'admettra pas non plus le collectif très dense que l'on trouve parfois dans la ville nouvelle », souligne François Brière, directeur général adjoint de l'EPA Sénart, avant d'ajouter : « Il faudra gérer la densité ».

Le pôle de vie en devenir du Carré de Sénart est sans doute l'une des dernières réalisations de ce type en France. Il s'agit non seulement de créer un cadre mais également des fonctions : un habitat, du travail, du commerce et des services mais aussi des loisirs : les uns permettant de capter les flux engendrés par les autres .

PHOTO :

«Dans ce quartier, il faudra gérer la densité»

François Brière, directeur général adjoint de l'EPA Sénart

Un aquarium géant et une cité des loisirs

Le projet d'aquarium de Sénart a été revu à la hausse : il pourrait atteindre 38 000 m2 au lieu des 10 000 m2 initialement prévus. Il proposerait une découverte passive du monde du silence, des attractions de type « Marineland » (démonstrations de dauphins...), des piscines et des jeux nautiques dans l'esprit d' Aquaboulevard . Selon François Brière, plusieurs investisseurs sont déjà sur les rangs pour porter ce projet estimé à environ 61 millions d'euros (400 millions de francs). On devrait connaître le lauréat du concours de conception début avril.

Dans le prolongement de ce très gros projet, l'EPA envisage l'implantation d'une « cité des loisirs » (40 000 m2). A l'image du « Festival Disney » de Disneyland Paris, elle serait traitée comme une rue bordée de pavillons accueillant des restaurants, bowlings, patinoire, centre de remise en forme, billards et commerces liés aux loisirs et à l'art de vivre. Elle servira de trait d'union entre l'aquarium et le centre commercial.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur