En direct

Nicolas Mangon, vice-président en charge de la stratégie et du marketing pour l'architecture, l'ingénierie et la construction chez Autodesk. - © © Andrea Joliat

"L'usage du BIM répond le plus souvent à une commande du maître d’ouvrage"

 Propos recueillis par Julie Nicolas |  le 22/11/2018  |  AutodeskStart-up

Nicolas Mangon, vice-président en charge de la stratégie et du marketing pour le secteur de la construction chez Autodesk. L'éditeur, qui vient de boucler ses universités, insiste sur le travail à mener en direction des maîtres d'ouvrage, et élargit son approche digitale au cloud en général, comme relais de croissance.

 

 


Vous incitez vos clients à concevoir des bâtiments sobres et plus performants thermiquement. Or, le développement durable, un thème qui vous est cher, n’est pas le principal moteur pour passer au Building information modeling (BIM) ?

En effet, le plus souvent l’usage du BIM répond à une commande du maître d’ouvrage. Pour être réellement efficace, c’est à ce niveau que nous agissons. Nous menons donc des actions auprès des gouvernements afin qu’ils préconisent le BIM ou le rendent obligatoire. Nous avons travaillé avec la Grande-Bretagne et avec Singapour et obtenu de réelles avancées puisque le BIM y est maintenant obligatoire. Outre-Manche, le seuil de 5 millions de Livres a disparu.

Désormais, tous les projets menés par le gouvernement (Central governement projects) doivent inclure des exigences de BIM niveau 2. Il s’agit de suivre la norme PAS1192-2 :2 :2013.

Nous continuons ces actions avec la Chine et de nombreux pays d’Amérique du sud. Ces derniers s’inspirent notamment des standards qui ont été développés au niveau européen par le Groupe de travail sur le BIM, qui était présidé jusqu’en octobre dernier par Adam Matthews. Il est maintenant à la tête de notre équipe d’influenceurs à l’international.


Comment travaillez-vous avec la France sur ce sujet ?

La France possède un vivier de ressources incroyables pour mener à bien des projets liés au développement durable dans le secteur du BTP. Nous travaillons beaucoup sur les notions de bâtiment zéro-carbone, de transport intelligent ou encore de ville résiliente. Nous partageons ainsi avec les instances institutionnelles locales les [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

"L'usage du BIM répond le plus souvent à une commande du maître d’ouvrage"

Votre e-mail ne sera pas publié

ARCHITECTE

28/11/2018 13h:56

Autodesk fait du beau lobbying sur le BIM en le faisant rendre obligatoire par les gouvernements! Avec les logiciels en location, il prennent les clés de nos agences.Combien avons nous d'éditeurs de logiciel BIM? en gros 2 dont un possède 3 références. Un différent financier, vous n'avez plus de codes et vous êtes aveugles et sourds. Un problème de guerre économique ou de politique, avec Trump ou un autre: on peut vous couper vos logiciels. A l'échéance annuelle, le logiciel prend 10, 20, 30% ? vous êtes obligés de payerDifficile de "passer au BIM" de ce fait, ce n'est pas un problème de compétences.Il va falloir que le gouvernement s'empare du problème pour protéger toutes les entreprises avec des logiciels spécifiques et leur permettent de travailler avec, même en cas de conflit car demain la guerre sera sur l'outil informatique.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur