En direct

Seine-Saint-Denis Deux centres des archives sur le territoire de Plaine Commune

le 01/03/2007  |  ArchitectureSeine-Saint-DenisFrance entière

A La Courneuve, les travaux du pôle d’activités diplomatiques, qui accueillera les archives du ministère des Affaires étrangères, ont débuté. A Pierrefitte-sur-Seine, la livraison du centre des Archives nationales (ministère de la Culture) est prévue en 2010.

Les architectes s’adaptent aux contraintes du terrain. C’est le cas de l’équipe d’Henri Gaudin pour le pôle d’activités diplomatiques (PAD) de La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Situation inédite : les travaux, rue de la Gare, se poursuivent depuis l’automne sans que les études soient achevées. Le projet est en reprise d’études. Explication : manquant de crédits, les pouvoirs publics ont trouvé une solution : établir un partenariat public privé (Caisse des dépôts, Crédit foncier de France, Icade) et faire de substantielles économies (20 %) en revoyant le projet à la baisse.

L’actuelle phase intermédiaire s’explique ainsi : « Pour ne pas perdre le bénéfice du permis de construire, les travaux de fondations (sur pieux) ont débuté. Travaux possibles car les remaniements sont des suppressions et des allégements : il n’y a pas de remaniements de structures », souligne Sophie Fleury, architecte chargée de la reprise d’études chez Henri Gaudin.

Suture urbaine. Le PAD de La Courneuve s’inscrit dans le projet de renouvellement urbain du quartier de la gare du RER. Il joue le rôle d’une « suture » à l’endroit de la cassure opérée par l’A86, en conférant au bâtiment une volumétrie qui exprime le « caractère public de l’équipement ». Au total, 27 993 m2 de shon pour un bâtiment en « U » qui « revisite » le modèle du cloître. Objectif : construire un contrepoint de calme face à l’agitation de l’A86. La partie ouest accueille le public au rez-de-chaussée et au premier étage où se trouve la salle de consultation des archives, vaste nef (819 m2) dotée d’une toiture mansardée. Les bureaux des conservateurs et de l’administration sont à R 2 et R 3. La partie Est est réservée au stockage des archives dans une entité centrale à R 6, et dans de petits corps de bâtiments en retour à R 2 et R 4. Le choix du matériau – brique moulée main – est symbolique. « Matériau pérenne », elle est en phase avec la mission de conservation du PAD.

Le programme a été revu à la baisse sans toutefois le « dénaturer », selon Sophie Fleury. Aperçu des allégements : remaniement de la volumétrie arrière du bâtiment, suppression du bâtiment indépendant de la Valise diplomatique (1 200 m2), réduction du linéaire de stockage passant de 91 à 87 km (10 ans de réserve), modification des revêtements de façades avec la suppression du parement en briques, remplacé par de l’enduit sur isolant rigide, notamment dans la cour centrale et modification du système de sécurité (choix du brouillard d’eau).

« Les conditions particulières de la réalisation du chantier nous obligent à abandonner les méthodes de travail classiques. Nous ne rendons pas un dossier global finalisé. Nous modifions des plages de travail cohérentes. Puis nous répercutons sur le maître d’ouvrage et l’entreprise pour ne pas les bloquer. Ce n’est guère confortable », ajoute Sophie Fleury.

Les reprises d’études sont en cours d’achèvement. Livraison prévue : automne 2008. Montant total de l’investissement : 48 millions d’euros.

Pierrefitte-sur-Seine : le centre des Archives nationales en 2010. L’atelier de Massimiliano Fuksas entame l’avant-projet définitif du nouveau centre des Archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Livré dans trois ans, le bâtiment va accueillir, sur une parcelle de 44 hectares, les archives modernes (à partir de 1790). Construit sur des friches maraîchères, il est situé à côté de l’université de Saint-Denis (entrée rue Guynemer).

Sur une surface utile de 60 000 m2, prennent place deux entités contrastées. D’un côté, un immeuble de grande hauteur de 50 000 m2 (40 mètres, R 10). Ce grand parallélépipède (48 m de large, 165 m de long) va abriter des magasins aux 320 kilomètres de rayonnages. Capacité de stockage : 30 ans. Au pied, la grande salle de lecture. D’un autre côté, dix petits bâtiments satellites (R 1, 10 000 m2 au total). « Ils sont destinés aux expositions temporaires, aux colloques, aux ateliers pédagogiques, au personnel des archives », précise Marianne Coté, chef du projet. Des bassins d’eau complètent la structure.

Double peauen aluminium. Ce choix de différentes échelles permet, selon l’architecte, une bonne intégration à la ville, et autorise une harmonie et une liberté formelle. « L’identité » du lieu est saisie par ce contraste de deux mondes : bâtiments satellites à échelle humaine en verre, légers et transparents, et l’IGH, lieu de permanence de l’Etat et de ses archives, ancré au sol, mais qui accomplit sa métamorphose. « Sa double peau en aluminium s’effiloche en losanges vitrés. Ceux-ci suggèrent des nuages qui apportent la lumière à l’intérieur du bâtiment », poursuit Marianne Coté. La lumière entrera donc par des filtres successifs dans la salle de lecture, qui aura aussi une belle vue sur les bassins d’eau et une partie des volumes des magasins de stockage d’archives.

Jeux de lumière. Les matériaux – l’eau, le verre, l’aluminium, « véhicules de mutation » selon l’architecte – dessinent de nouveaux espaces grâce aux reflets et aux jeux de lumière. Ainsi, les bâtiments, tendus par ces multiples contrastes, sont destinés non pas à être « contemplés » mais « parcourus comme des morceaux de ville ». Objectif : créer un « nouveau paysage », une « urbanité » contemporaine.

Choisie courant ou fin 2007, l’entreprise générale devrait débuter les travaux début 2008. Livraison prévue début 2010 pour un projet qui aura coûté 79 millions, dont 9 millions pour l’équipement.

PHOTO - IDF courneuve.eps
PHOTO - IDF courneuve.eps
PHOTO - IDF pierrefitte.eps
PHOTO - IDF pierrefitte.eps

Commentaires

Seine-Saint-Denis Deux centres des archives sur le territoire de Plaine Commune

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur