Ségolène Royal veut des sanctions plus fortes en cas de non-respect la loi SRU

Defawe Philippe |  le 13/10/2006  |  France Collectivités localesPolitique socialeLa Réunion

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Immobilier
Collectivités locales
Politique sociale
La Réunion
Valider

"Il faut des sanctions plus fortes pour faire respecter la loi SRU et aller à l'inverse de ce qu'a fait le gouvernement", a déclaré Ségolène Royal lors de sa deuxième journée à La Réunion. "Il faut augmenter l'amende pour les villes qui refusent de s'y soumettre. L'Etat doit se substituer au maire. Ce sera à l'Etat ou au préfet d'intervenir", a-t-elle ajouté.
Gilbert Annette, premier secrétaire du PS local, a affirmé de son côté qu'il y avait "25.000 demandes de logement social à La Réunion". "On en a fait 1.000 l'année dernière", s'est-il désolé. "Il faut aller à l'inverse de ce qu'a réalisé le gouvernement".

Quant à la défiscalisation immobilière dans les Départements d'outre-mer, la candidate à l'investiture socialiste veut "remettre les choses à plat": "Il y a des côtés positifs mais aussi du négatif comme l'enrichissement personnel de certains. Il y a aujourd'hui un lobbying important derrière la majorité en place", a-t-elle déclaré.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil