En direct

Second tour des municipales le 28 juin : un soulagement pour le BTP
Le premier ministre Edouard Philippe a pris une option sur le 28 juin, pour le second tour des élections municipales. - © dr

Second tour des municipales le 28 juin : un soulagement pour le BTP

Laurent Miguet |  le 22/05/2020  |  Routes de FranceFNTPFrance CoronavirusTravaux publics

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Routes de France
FNTP
France
Coronavirus
Travaux publics
Marchés publics
Municipales 2020
Valider

La tenue du second tour des élections municipales le 28 juin prochain soulagera le secteur de la construction. Annoncée ce 22 mai par le Premier ministre  Edouard Philippe, cette décision concerne en effet surtout les plus grands donneurs d’ordre du bloc local : les grandes villes de France vont pouvoir relancer leurs commandes avant la fin de l’année. Dans leur sillage, les métropoles et communautés urbaines leur emboîteront le pas.

Une décision « à la fois réfléchie et responsable » : président de Routes de France, Bernard Sala salue l’option prise par le gouvernement sur la date du 28 juin, pour le second tour des municipales, avant une décision définitive en fonction de l’évolution du virus.

Routes de  France applaudit

Le porte-parole de l’industrie routière se réjouit de la perspective ouverte, « dans un moment où les entreprises en ont absolument besoin. Partout, les présidents régionaux de Routes de France nous remontent les mêmes inquiétudes et la même attente de voir les appels d’offres relancés au plus vite », poursuit Bernard Sala.

Sur le même sujet Collectivités - A l'échelon local, une relance contrariée


Selon lui, la relance de la machine prime sur les négociations relatives aux impacts de la crise sur les coûts. Sans ce redémarrage, « certains pourraient être confrontés à de grandes difficultés dès le mois d’août », insiste le président de Routes de France.

Un arbitrage espéré

Nul doute que sa réaction reflète le sentiment majoritaire des professionnels de la construction. Dès la semaine dernière, Bruno Cavagné, président de la fédération nationale des Travaux publics, avait souhaité un déblocage rapide : « Il nous faut sortir au plus vite de cet entre-deux qui freine le redémarrage économique », déclarait-il au moniteur.fr.

Au diapason des travaux publics, Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment exprime son espoir: "Plus les exécutifs locaux seront en place rapidement, plus on peut demander qu'ils arbitrent au plus vite leurs investissements et travaux d'entretien".


Les 16 millions d’électeurs convoqués aux urnes le 28 juin pèsent d’un poids majeur dans la commande publique : la plupart d’entre eux se concentrent dans les grandes villes, et leurs votes rendront possible l’élection des exécutifs des structures d’agglomération, poids lourd de l’investissement territorial.

Commentaires

Second tour des municipales le 28 juin : un soulagement pour le BTP

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur