En direct

Second oeuvre Lots techniques Déficit chronique de jeunes formés

le 05/10/2001  |  Produits et matérielsApprentissage BTPHygièneSecond œuvreEquipement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Produits et matériels
Apprentissage BTP
Hygiène
Second œuvre
Equipement
Aube
Rhône
Immobilier
Valider

Malgré une bonne image des activités techniques, les effectifs formés dans les écoles ne sont pas assez nombreux.

Qu'il s'agisse de plomberie, de chauffage ou d'électricité, les entreprises font le même constat : difficile de trouver des collaborateurs ! Jean Onillon, P-DG de la SARL poitevine Jean Onillon et Associés, spécialisée en installation et maintenance électriques dans les secteurs tertiaire et industriel, le dit sans détour : « Alors qu'il y a deux ans, il était encore possible de trouver quelqu'un, nous avons aujourd'hui d'énormes difficultés à recruter du personnel, surtout des gens qualifiés capables de prendre en charge une équipe. » John Vignati, délégué du président du Syndicat du génie climatique-couverture-plomberie, constate « un manque chronique qui s'est accentué ces dernières années, surtout en maintenance. Tant en installation sanitaire qu'en climatisation-chauffage, trouver du personnel devient presque impossible. A tel point que certaines entreprises promettent des primes à leurs employés qui parviendraient à ramener un ami qualifié ! »

Conséquence : les étudiants sont parfois embauchés avant la fin de leur formation. « Nos effectifs sont restés stables ces dernières années alors qu'il aurait fallu qu'ils augmentent pour compenser des besoins croissants des entreprises, explique Pascal Lejeune, directeur du centre de formation du bâtiment de l'Aube. 81 % de nos apprentis sont embauchés l'été qui suit leur sortie du CFA. Certains entrepreneurs assistent même depuis deux ans aux examens de fin d'année pour repérer les bons élèves et leur proposer directement un poste. »

Une situation qui se traduit par des perspectives de carrière ouvertes et des salaires en hausse, certains collaborateurs n'hésitant pas à faire jouer eux aussi la concurrence entre employeurs. « Les salaires augmentent, confirme Jean Onillon. Un chef d'équipe, par exemple, est actuellement rémunéré autour de 12 000 francs net par mois. »

PROFILS :

Plombier- monteur en installations sanitaires

Poste : étude, d'après les plans de l'architecte, de la répartition et de l'emplacement des appareils, puis installation des systèmes circulatoires d'un bâtiment (eau, gaz, air comprimé) à l'intérieur comme à l'extérieur.

Profil : le plombier qualifié doit si possible avoir au moins un CAP ou un BEP ; habile, soigneux et autonome ; il doit s'adapter aux conditions particulières de chaque chantier.

Perspectives de carrière : grâce à des formations complémentaires, vers des postes à responsabilités.

Agent de maintenance en génie climatique

Poste : l'agent de maintenance en génie climatique est en charge, sur un site, de la mise en service, de la surveillance et de la réparation d'installations techniques (chauffage, climatisation, ventilation, réseaux d'eau).

Profil : BEP équipement technique et surtout bac pro génie énergétique (option maintenance). Ce type de poste demande de solides connaissances techniques et une bonne autonomie dans le travail.

Perspectives de carrière : après quelques années, vers la responsabilité de sites.

Monteur électricien

Poste : mise en place et entretien du réseau électrique d'un bâtiment. Pose des câbles, raccordement à divers appareillages.

Profil : CAP installations en équipements électriques, CAP ou BEP électrotechnique. Des besoins, notamment en maintenance. Ce métier demande de l'habileté manuelle, ainsi qu'un souci constant de la sécurité. Une bonne vision des couleurs est indispensable.

Perspectives de carrière : avec une formation complémentaire et de l'expérience, spécialisation dans un produit particulier ou devenir chef d'équipe.

« Mon rêve est de devenir chef d'équipe » Ahmedin Berovic, 26 ans,électricien, entreprise Rodier, Lyon.

Après avoir réussi en 1997 un bac professionnel électrotechnique, Ahmedin Berovic, 26 ans, a débuté sa carrière dans l'intérim : « Il s'agissait d'un choix délibéré, explique-t-il. Etant donné que le marché de l'emploi était porteur, je n'ai pas eu de difficulté à trouver des missions. Cela m'a permis de me confronter à des situations toujours différentes. Mon objectif était d'acquérir assez vite de l'expérience. » Embauché depuis mars par l'entreprise Rodier, à Lyon, il travaille à présent en maintenance d'installations électriques. « Le rythme est plus rapide qu'en neuf, on change plus fréquemment de chantier : cela me convient mieux. » Il voit son évolution vers la prise de responsabilités dans une entreprise. « Je n'ai pas vraiment l'ambition de m'installer à mon compte. Mon rêve est plutôt de devenir chef d'équipe. »

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil