En direct

Scop du BTP : cap sur la responsabilité sociétale

Florent Lacas |  le 09/02/2012  |  Paris

Réunies le 8 février à la maison de la chimie (Paris), les sociétés coopératives du BTP comptent bien jouer un rôle moteur dans le développement de la responsabilité sociétale des entreprises.

« La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) nous demande d'adopter un comportement plus collectif qu'individuel », a affirmé Jacques Petey, président de la Fédération nationale des sociétés coopératives de production du BTP (FNSCOP BTP), le 8 février à la maison de la chimie (Paris). L'organisation y tenait ses « Rencontres RSE », avec ses partenaires, pour échanger sur le sujet et préciser le niveau d'avancement de leurs travaux sur des problématiques telles que l'environnement ou le respect des consommateurs.

« Nous voulons jouer un rôle moteur et innovant sur ce front », a-t-il insisté. La FNSCOP BTP est la première des branches à avoir décidé d'initier une démarche RSE. Elle propose aujourd'hui à ses adhérents un engagement porté par « sept questions centrales », dont la gouvernance, les relations et les conditions de travail, l'environnement, le développement local... Comment évaluer l'engagement d'une entreprise dans chacun de ces domaines ? Plusieurs ateliers de travail de la FNSCOP BTP ont proposé des solutions. Ainsi, pour avoir une idée du « respect des droits de l'homme » dans une entreprise, on pourrait vérifier si l'égalité salariale hommes-femmes y est respectée, ou s'intéresser à l'insertion des handicapés ou la présence de salariés d'origine étrangère.

« L'éthique s'imposera dans l'entreprise quand elle sera rentable »

D'autres échanges se sont tenus sur la question du coût de la RSE. Sophie de Menthon, rapporteuse auprès du ministère du Travail d'un rapport sur le sujet, estime cette question centrale. Car si une nouvelle politique de l'entreprise doit améliorer la qualité de vie de tous les salariés, elle doit bien évidemment permettre à la société de prospérer économiquement. « L'éthique s'imposera dans l'entreprise quand elle sera rentable », a-t-elle d'ailleurs estimé.

La matinée a été conclue par Philippe Pelletier, président du comité stratégique « Plan bâtiment Grenelle ». Il a rappelé à quel point le développement durable s'inscrivait dans un travail d'équipe et semblait ainsi en adéquation avec le principe des sociétés coopératives. « Vous disiez récemment que la Scop serait la forme sociale du XXIe siècle. Vous êtes probablement dans le vrai », a-t-il estimé, s'adressant au président de la FNSCOP BTP.

Commentaires

Scop du BTP : cap sur la responsabilité sociétale

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX