Schneider publie ses résultats extra-financiers pour le premier trimestre 2012

Marie-Hélène Nougaret |  le 31/05/2012  |  EntreprisesIndustrie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Entreprises
Industrie
Valider

Schneider Electric a présenté mercredi 30 mai son nouveau baromètre Planète&Société (version Connect), qui compile 14 indicateurs de développement durable. Actuellement noté 3,87/10, le groupe veut 8/10 fin 2014.

Schneider Electric pilote désormais sa stratégie de développement durable grâce à un nouveau baromètre Planète&Société. Organisé autour des trois thèmes du développement durable (Planet, Profit, People), celui-ci sera publié tous les trimestres et audité annuellement.

Pour sa première édition dans le cadre du nouveau projet d'entreprise Connect, si certains indicateurs n’étaient pas encore présents, d’autres indiquaient clairement les points forts du groupe dans ce domaine. Ainsi 63,6% des ventes de Schneider sont réalisés par des références Green Premium, c'est-à-dire des articles éco-conçus, produits dans des unités ISO 14001, respectant les réglementations REACH et RoHS, dotés d’une fiche de profil environnemental et d’une note de recyclage. «Cela nous permet de répondre aux attentes des clients déjà engagés dans la prise en compte de l’environnement dans leur choix de produits -comme le distributeur Rexel par exemple-  et de mobiliser ceux qui ne le sont pas encore», a expliqué Gilles Vermot Desroches, directeur du développement durable de Schneider.

Le groupe entend d’ailleurs embarquer aussi ses fournisseurs dans le mouvement, puisque l’objectif d’ici 2014 est de n’avoir que des partenaires certifiés ISO 26000 (norme RSE) dans son pool de «fournisseurs préférés». Autre élément positif de cette édition du baromètre Planète&Société, la croissance du réseau EcoXperts –des installateurs partenaires de la marque et accompagnés par celle-ci pour accroître leurs compétences en analyse et conseil de solutions éco-énergétiques- est supérieure (+8,7 points) à l’objectif de 7 points (moyenne d’ici 2014).

Des efforts attendus sur les facteurs du développement humain

Le directeur du développement durable de Schneider a largement insisté sur les indicateurs liés au développement humain (pas moins de 6 sur les 14 que compte le baromètre), tant pour les collaborateurs du groupe –via l’index d’implication des employés dans l’entreprise (EEI) par exemple ou leur engagement dans le Fondation Schneider- que pour les partenaires (programme de formation aux métiers de l’électricité). Ce pilier People  semble être d’ailleurs celui où les progrès attendus sont les plus notables. Ainsi, l’indice de la présence des femmes dans les 2 500 «talents» du groupe (profils pour lesquels la DRH investit particulièrement sur leur trajectoire dans l’entreprise)  est à la baisse sur ce premier trimestre 2012 à 22%, pour un objectif en 2014 de 30%... «preuve de la transparence de ce baromètre, et du travail qu’il nous faut encore accomplir dans certains domaines », a commenté Gilles Vermot Desroches.

Commentaires

Schneider publie ses résultats extra-financiers pour le premier trimestre 2012

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur