En direct

Schneider Electric va fermer trois sites en France

Defawe Philippe |  le 03/06/2005  |  France IndustrieConjonctureEuropeIsère

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
France
Industrie
Conjoncture
Europe
Isère
Charente
International
Valider

Le groupe français de distribution électrique, d'automatismes et de contrôle a présenté vendredi un plan de restructuration prévoyant la fermeture de trois sites en Normandie, en Isère et en Charente, avec 280 départs à la retraite non remplacés et 450 reclassements prévus d'ici fin 2007.

La direction a présenté ce plan vendredi matin lors d'un CCE extraordinaire organisé à Rueil-Malmaison (Hauts de Seine) à la demande des organisations syndicales, en s'engageant à ne mener aucun licenciement, a affirmé à l'AFP Patrice Faivre, le secrétaire du CCE.
La direction justifie ces restructurations par "un rééquilibrage nécessaire de l'outil industriel en France lié à la croissance dans les pays émergents, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l'Est et au Brésil", selon la même source.

Les sites concernés sont ceux de Pacy-sur-Eure (Normandie), de Grenoble DGS-AFI et un des deux sites d'Angoulême, selon la même source. "Même si la direction préfère parler de regroupement de sites doublons, cela se traduira au final par des fermetures", a affirmé M. Faivre.

Pour le bassin d'emploi de Schneider Electric en Normandie qui regroupe 987 salariés sur trois usines, la direction prévoit d'ici 2007, 120 départs à la retraite et 200 reclassements.
Pour le bassin charentais, où 954 salariés travaillent sur deux sites à Angoulême et un à Cognac, il est prévu 120 départs à la retraite et 100 mesures de reclassement.
Sur le site de Grenoble (464 salariés), il est prévu 35 départs à la retraite non remplacé et 145 reclassements, auxquels s'ajoutent 6 départs à la retraite et 10 mutations sur le site de Technocentre (66 salariés).

Alors que la direction veut ouvrir des négociations rapidement sur le reclassement, toutes les organisations syndicales "réfléchissent aux actions à prendre dans les prochains jours", a conclu M. Faivre.
(AFP)

Repères


Schneider Electric emploie près de 75.000 salariés dans le monde sur 180 sites, dont 43 en France. En Europe, les effectifs ont baissé de 10% ces deux dernières années, alors qu'ils ont progressé de 12% dans les pays émergents.
A la mi-mai, Schneider Electric avait d'ailleurs affirmé sa volonté de se repositionner dans les pays émergents, avec l'objectif qu'ils représentent au moins 40% du chiffre d'affaires du groupe en 2008 (contre 24 % en 2004).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur