En direct

Savoie Relance de la station de Valmeinier

PIERRE DELOHEN, ROMAIN HUGON |  le 16/01/1998  |  SavoieFrance Collectivités localesSEMEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Savoie
France
Collectivités locales
SEM
Entreprises
Aménagement
Architecture
Etat
Valider

Malgré de solides atouts, la station de Valmeinier, en Maurienne, était en cessation de paiement au début des années 90, cette dernière ayant été lancée en 1985, juste avant la récession de l'immobilier de montagne. L'excellent coefficient de remplissage des 3 500 lits construits sur les 7 000 prévus n'a pas suffit à rentabiliser le domaine skiable, ce qui a entraîné le recours à la caution apportée par le département. En 1997, la dette atteignait quelque 140 millions de francs soit 385 000 francs par habitant !

Plutôt que de se limiter à ses seuls engagements contractuels, le conseil général de Savoie a décidé de redonner à la station les atouts d'un véritable redémarrage. C'est ainsi qu'une renégociation de la dette avec les organismes bancaires a permis d'obtenir un gain actuariel brut de 800 000 francs. Les 63 millions de francs de dette envers le département sont réaménagés avec notamment le remboursement de 44,5 millions sur vingt ans.

Parallèlement, le département a racheté les terrains du fonds de Valmeinier (2 378 ha) assortis d'un versement compensateur exceptionnel qui allège d'autant les annuités de la commune. Un syndicat mixte constitué par la commune (12 % des parts) et le département (88 %) permettra également le développement de la ZAC des Islettes confié à la société d'aménagement de la Savoie. Cette ZAC présidée par Michel Bouvard, député de la Maurienne, comprend 70 000 m2 de surface à bâtir, dont 15 000 m2 déjà viabilisés.

Le domaine skiable exploité en régie par la société d'économie mixte de Valmeinier (Semval) lui est désormais concédé après une recapitalisation de 14,4 millions de francs, avec le concours de la Caisse des dépôts et consignations, du Crédit agricole de la Savoie, de la Caisse d'épargne des Alpes et du département (9 millions). La Semval, désormais présidée par Guy Dyen, président de la commission des finances du conseil général, dispose ainsi des moyens d'investir.

Pour Michel Barnier, président du conseil général de Savoie, cet engagement « est le témoignage d'une démarche réfléchie d'aménagement d'un territoire » dont le potentiel est reconnu de tous les professionnels : il doit redonner confiance aux investisseurs.

PHOTO : La dette de la station a été réaménagée, le département a racheté son foncier et sera le principal aménageur de la ZAC des Islettes via un syndicat mixte.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil