En direct

SAVOIE A Aix-les-Bains l'Opac réceptionne une opération LQCM

CAROLINE VUILLEROT |  le 12/01/2001  |  SavoieLogementLogement socialPerformance énergétiqueConjoncture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Savoie
Logement
Logement social
Performance énergétique
Conjoncture
Energie
Immobilier
Technique
Valider

Une première qui concilie qualité et coûts

Engagé dans la démarche de réflexion sur le logement à qualité et coût maîtrisés (LQCM) depuis 1996, l'Opac de Savoie termine le premier de ses programmes construit selon cette méthode. Il s'agit d'une résidence de 47 logements répartis sur trois immeubles, sur la commune d'Aix-les-Bains.

Les économies réalisées ont permis à l'Opac de sortir les logements avec un couple « loyer + charges » inférieur de 10 % à celui d'un programme identique traditionnel.

Economies d'espace sur les parties communes

« Notre objectif principal, rappelle Charles Vinit, directeur de l'Opac de Savoie, était de ramener nos loyers au plus près du plafond de l'aide personnalisée au logement (APL) pour permettre à nos locataires les moins aisés d'accéder aux logements neufs. » Le tout sans transiger sur la qualité : la résidence La Sassière a en effet obtenu le label Qualitel et la norme Haute performance énergétique (HPE) trois étoiles. Elle est par ailleurs bien située dans la ville, sur la colline de Marlioz.

Concrètement, le gain d'espace est la première source d'économie : 4 % sont gagnés sur les couloirs et les halls, dans les appartements et sur les parties communes, sans toucher aux surfaces des pièces à vivre. Sur le plan de la construction, un effort de rationalisation a été fait dès le départ, par exemple en évitant les décrochements. Pour établir les plans, on a utilisé les « assemblages types » de pièces, ainsi que la gaine technique unique qui oblige à rapprocher cuisine, salle de bains et toilettes, permettant des économies d'investissement et de fonctionnement.

Le travail réalisé sur les invariants a permis d'utiliser la même cage d'escalier pour les trois immeubles, et les mêmes menuiseries pour toutes les ouvertures. « Tout cela doit se faire sans céder à la tentation de la boîte à chaussures. Il faut trouver un compromis entre les économies et les aspirations des locataires, précise Marcel Pin, directeur du développement de l'Opac. C'est également un peu plus contraignant pour l'architecte. »

PHOTO : La résidence La Sassière propose 47 logements répartis en trois immeubles situés sur la colline de Marlioz.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil