En direct

Sanef: une augmentation de capital sous le signe de la prudence

PERRIER François |  le 14/03/2005  |  NordArdennesAisnePas-de-CalaisHaute-Marne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Nord
Ardennes
Aisne
Pas-de-Calais
Aménagement
Haute-Marne
Somme
Aube
Marne
Oise
Architecture
Valider

L'augmentation de capital de la Sanef, qui fera son entrée en Bourse le 23 mars, pourrait s'opérer dans le bas de la fourchette de prix proposée compte tenu du profil de la société, moins attractif que ceux de ses concurrents autoroutiers et des difficultés actuelles du secteur. Le processus d'entrée en Bourse du groupe Sanef, Sociétés des autoroutes du nord et de l'est de la France a été lancé jeudi 10 mars, avec l'ouverture de la souscription à l'augmentation de capital dans une fourchette de prix de 35 à 41 euros par action. L'opération sera close le 22 mars.
Fin 2004, la Sanef affichait 4,624 milliards d'euros de dette. Or les concessionnaires d'autoroutes, plus endettés que les groupes d'autres secteurs, seraient davantage pénalisés si le resserrement monétaire se poursuivait aux Etats-Unis. Les deux concessionnaires déjà cotés en Bourse, la Société des autoroutes Paris-Rhin-Rhône (SAPRR) et les Autoroutes du sud de la France (ASF), ont vu leurs titres décrocher depuis les déclarations du président de la Réserve fédérale américaine Alan Greenspan sur les taux le 16 février. Il avait alors considéré leur niveau peu élevé comme une "énigme". SAPRR a depuis perdu quelque 14% et ASF 12%.
Par ailleurs, le profil de la société est pénalisé par sa filiale Société des autoroutes Paris-Normandie (SAPN), qui ne sera bénéficiaire qu'à partir de 2008, et la concurrence à venir du TGV Est à partir de 2007, selon les investisseurs. Le président de la Sanef Pierre Chassigneux a affirmé jeudi que 300 millions d'euros provenant de l'entrée en Bourse serviraient à recapitaliser la SAPN.
Entrer dans le capital du troisième réseau d'autoroutes en France, après ASF et SAPRR, reste cependant une opportunité dans la mesure où le groupe promet de verser 85% de ses bénéfices sous forme de dividende dès 2006.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur