En direct

Sanaa, la renommée discrète
Les architectes Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa - © © Takashi Okamoto

Sanaa, la renommée discrète

Marie-Douce Albert |  le 16/01/2014  |  InternationalequerreArchitecturePrix d'architectureEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
International
equerre
Architecture
Prix d'architecture
Europe
Yvelines
Valider

Depuis 1995, les architectes Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa de Sanaa forment un duo aussi célèbre qu'énigmatique. Alors que le musée du Louvre-Lens qu'ils signent est primé par l'Equerre d'argent, ils révèlent un peu de leur personnalité « entêtée ».

« Simple mais pas sévère. » En quatre mots, Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa donnent une définition de leur architecture ou, du moins, de l'objectif qu'ils se sont fixé. Simple, leur formule l'est tout autant. Et l'on finit par penser qu'elle correspond assez bien à ce que l'on sait de ces deux architectes japonais, fondateurs de l'agence Sanaa. Le plus sobrement du monde, cet acronyme signifie Sejima and Nishizawa and Associates.

Installé à Tokyo, l'atelier a été créé en 1995 alors que Ryue Nishizawa travaillait déjà pour l'agence fondée par son aînée. Si tous deux ont maintenant leurs propres agences, « nous avions alors pensé qu'il serait bien de collaborer pour les compétitions internationales importantes », explique Kazuyo Sejima. Depuis, Sanaa s'est distinguée par ses réalisations aux Etats-Unis, en Suisse, en Allemagne ou au Japon. En 2010, elle a décroché le Prix Pritzker. Enfin, le musée du Louvre-Lens, ouvert en décembre 2012, qu'elle signe est récompensé par le Prix de l'Equerre d'argent 2013.

Pudiques

Cette renommée internationale ne dit rien de ces deux personnalités discrètes. Il est indéniable en effet qu'ils « ne se laissent pas emporter par les mots », remarquent Antoine Saubot et Michel Lévi, leurs architectes d'opération à Lens. L'artiste Xavier Veilhan, qui avait fait entrer la gracile Kazuyo Sejima dans la galerie de portraits d'architectes de son exposition au château de Versailles en 2009, garde l'image d'une petite femme « souriante, qui ne parle pas très fort. Si bien que l'on tend l'oreille ». Ryue Nishizawa paraît tout aussi pudique, sinon plus. Pour le scénographe de l'antenne nordiste du Louvre, Adrien Gardère, « leur parole a d'autant plus de poids ».

Avant de rejoindre la caste restreinte des « starchitectes », ni l'un ni l'autre n'a suivi une voie tracée. Kazuyo Sejima raconte : « J'ai vu une image de la "Sky House'' de l'architecte japonais Kiyonori Kikutake quand j'étais très jeune. Et, plus tard, quand il m'a fallu décider vers quoi m'orienter à l'université, je m'en suis souvenue ». Diplômée de l'Université féminine du Japon en 1981, la jeune femme a alors fait ses premières armes chez Toyo Ito.

Créatifs

Quant à Ryue Nishizawa, il n'a « jamais vraiment décidé de devenir architecte. Etant japonais, j'ai en quelque sorte fait ce qu'on m'a dit de faire ». Le jeune homme a donc suivi les conseils d'un professeur de lycée qui voyait bien cet élève amateur de cinéma, de musique et de mathématiques emprunter ce chemin. En 1990, Ryue Nishizawa obtenait à son tour un master de l'Université nationale de Yokohama.

Aujourd'hui, un peu à l'écart du centre de la capitale japonaise, dans un entrepôt de plain-pied où se mêlent les trois entités des architectes, Sanaa et leurs agences respectives, une quarantaine de personnes s'active. Entre les deux fondateurs, il n'y a aucune répartition des rôles. « Ils forment un véritable tandem créatif », estiment Antoine Saubot et Michel Lévi.

Complémentaires

« Nous n'avons pas de méthode établie, confirme Ryue Nishizawa. Nous lançons nos idées jusqu'à ce que nous tombions d'accord. » A en croire leur associé, Yoshitaka Tanase, ils s'enrichissent mutuellement : « Il a une vision plus globale tandis qu'elle part davantage des détails pour aller vers l'idée générale. » Complémentaires donc, à défaut d'êtres semblables. « Nous avons des personnalités très différentes, mais d'une certaine manière, cela fonctionne, juge Kazuyo Sejima. Nous sommes tous deux entêtés mais cela rend nos conversations sur les projets passionnantes. Parfois, à force de débattre, nous parvenons à un résultat complètement différent et sur lequel nous tombons tous les deux d'accord. »

Leur processus créatif est encore fondé sur une grande exigence du détail. Chez Sanaa, tout est d'ailleurs vérifié et validé en maquettes, ce qui n'a pas été sans surprendre Adrien Gardère. « Leur atelier en est rempli du sol au plafond, raconte le designer. Un jour, je suis arrivé avec une modélisation 3D de la Galerie du temps du Louvre-Lens et, quand je suis revenu le lendemain, une maquette en avait été faite dans la nuit. » Ces objets ne sont pas vus comme des œuvres à conserver, plutôt comme de simples outils au service du projet. Et, comme le rappelle Yoshitaka Tanase, « il est coutume au Japon de faire un grand ménage une fois l'an ».

Parcours

1956 : naissance de Kazuyo Sejima, préfecture d'Ibaraki (Japon).

1966 : naissance de Ryue Nishizawa, préfecture de Kanagawa (Japon).

1987 : création de Kazuyo Sejima + Associates.

1995 : création de l'agence Sanaa.

1997 : Ryue Nishizawa crée sa propre agence.

2004 : livraison du Musée d'art contemporain du XXI e siècle à Kanazawa (Japon).

Février 2010 : livraison du Rolex Learning Center à Lausanne (Suisse).

Mars 2010 : Sanaa est lauréate du Prix Pritzker.

Ce portrait est à retrouver dans « Le Moniteur » du 17 janvier 2014 (pp. 34-35). Il fait partie d’un dossier de onze pages consacré aux Prix d’architecture du Moniteur 2013, réalisé par Marie-Douce Albert, Milena Chessa, Margaux Darrieus, Jacques-Franck Degioanni et Cyrille Véran.

Commentaires

Sanaa, la renommée discrète

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur