En direct

Samaritaine : le mode de réalisation des travaux sera décidé le 28 juin

Defawe Philippe |  le 13/06/2005  |  Seine-et-MarneVal-d'OiseYvelinesParisSeine-Saint-Denis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-et-Marne
Val-d'Oise
Yvelines
Paris
Seine-Saint-Denis
Val-de-Marne
Essonne
Hauts-de-Seine
Réalisations
Travail
Architecture
Valider

Le magasin parisien dont la structure métallique est dangereusement vétuste sera-t-il fermé totalement ou seulement par tranches pour travaux de sécurité ? La réponse sera connue le 28 juin, a indiqué son pdg, Philippe de Beauvoir.

"Le 28 juin, nous serons fixés sur l'avenir du magasin. Si nous devions fermer de manière prolongée, nous trouverions une solution pour chacun", a-t-il déclaré au Journal du Dimanche. "Dans les mois qui viennent, il faudra commencer par réaliser des études. Les experts ont prévu qu'elles dureront 15 mois", a-t-il indiqué dans une interview.

Lors d'une réunion extraordinaire jeudi du Comité d'hygiène et de sécurité (CHSCT), les experts ont conclu à "des risques élevés de la poursuite de l'exploitation avec des équipements hors normes et vétustes" et réclamé des travaux d'urgence. "La structure métallique du bâtiment est hors normes, les planchers sont hors normes, le système d'électricité et de désenfumage sont aussi hors normes", a résumé un porte-parole de LVMH, propriétaire de la Samaritaine.

Philippe de Beauvoir avait annoncé jeudi la fermeture conservatoire du magasin parisien à partir du 15 juin au soir, pour cause de structure métallique dangereusement vétuste, avec deux possibilités pour les travaux: une fermeture totale du magasin ou une fermeture par tranches.
Une fermeture totale s'étendrait sur 3 ans à 6 ans et des travaux par tranches dureraient 8 à 10 ans, avait alors indiqué la direction de La Samaritaine.

L'alerte avait été donnée par un avis défavorable de la Préfecture de police du 17 février, qui avertissait la direction de très graves problèmes de structure de ce bâtiment centenaire. Car aucune refonte des structures n'avait été menée jusqu'à son acquisition par LVMH en 2001.
Cette fermeture est le pire coup dur pour un magasin racheté en 2001 par le groupe LVMH, numéro un mondial du luxe, qui y avait démarré de vaste travaux de rénovation pour enrayer vingt ans de désaffection.
Mais dans l'attente d'un permis de construire qui tardait à venir, le groupe n'avait entrepris que des travaux d'aménagement et un repositionnement commercial. L'avis de la préfecture a finalement bloqué le permis de construire que le groupe avait déposé pour mener des travaux plus importants, selon la direction.

Repères


L'immeuble de style Art déco de la Samaritaine date de 1905.
Frantz Jourdain (1847-1935) en est l'architecte principal aidé de son ami et collaborateur Henri Sauvage à qui l'on doit une grande partie des éléments Art Déco du magasin.
32.000 mètres carré de surface commerciale répartis sur sept étages (10 étage au total)
15.000 à 50.000 visiteurs par jour

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur