En direct

Sallanches construit un nouveau centre nautique
Posé dans un écrin de verdure, la centre nautique concçu par BVL Architecture offrira une vue sur le Mont-Blanc - © BVL ARCHITECTURE

Sallanches construit un nouveau centre nautique

Claude Thomas |  le 31/08/2018  |  Performance énergétiqueHaute-SavoieLoisirs

Haute-Savoie -

Il y a une quarantaine d'années était inaugurée à Sallanches (Haute-Savoie) une piscine Caneton, dans le cadre du programme national « 1 000 piscines » destiné à favoriser l'apprentissage de la natation. La Ville avait d'abord envisagé la rénovation de cet équipement obsolète, dont l'entretien devient complexe. Elle a finalement décidé de construire un centre aquatique moderne sur le site de la Braconne, un terrain plat limité à l'est par des pavillons et un peu excentré par rapport au centre-ville.

Le bâtiment (2 997 m² SU) pourra accueillir jusqu'à 650 personnes. Il comprendra un bassin éducatif et de nage de 25 m x 15 m bordé de gradins permettant l'organisation de compétitions régionales de natation ; un autre de 15 m x 8 m dédié aux activités ; un espace balnéo-ludique de 130 m² ; un bassin petite enfance de 60 m². Un espace bien-être de 80 m² avec douches massantes, sauna et hammam complétera l'ensemble.

En forme de U, l'édifice viendra s'insérer dans la masse végétale environnante et offrira une vue sur le Mont-Blanc. Il comprendra de larges surfaces vitrées favorisant l'éclairage naturel, et dont la découpe rappelle la forme des montagnes. « Compte tenu de la présence d'eau dans le sol, nous avons pris le parti de ne pas enterrer les éléments techniques mais de les implanter en rez-de-chaussée, dans un socle minéral », souligne l'architecte Jean-Pierre Vidal de l'agence BVL Architecture, lauréat du concours organisé par la municipalité.

Performance énergétique. Pour limiter l'impact des consommations d'énergie sur les charges d'exploitation, la commune s'est appuyée, en amont du projet, sur le bureau d'études IPK Conseil, afin de comparer les types de chauffage possibles. Cette mission d'AMO a permis d'identifier l'option de la pompe à chaleur sur nappe comme la solution la plus pertinente. « La nappe phréatique a un débit suffisant pour couvrir au moins 70 % des besoins en énergie. Le complément sera apporté par une chaudière gaz à haute performance. Le temps nécessaire au retour sur investissement est estimé à neuf ans environ », précise Aurélien Villiger, ingénieur au sein du bureau d'études toulousain CD2i.

Les aménagements extérieurs (3 000 m²) incluront une plaine de jeux aquatiques, un solarium, des plages végétales, un espace sportif (tennis de table, beach-volley) et une buvette. Des noues paysagères viendront végétaliser les parkings. Elles serviront aussi à collecter les eaux de surface et les traiteront avant leur rejet au réseau. Les eaux de pluie de toiture seront par ailleurs stockées et réutilisées, si nécessaire pour l'arrosage extérieur.

Les travaux s'élèvent à 8,7 M€ HT pour un investissement estimé au total à 12,5 M€1 TTC. Engagés en mars 2018, ils devraient s'achever fin 2019.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur