En direct

Saint-Quentin repense son offre commerciale
Datant des années 1970, les zones commerciales de Saint-Quentinen- Yvelines rencontrent des problèmes d’accès et de qualité. - © CHRISTIAN LAUTÉ

Saint-Quentin repense son offre commerciale

H. G. |  le 30/11/2018  |  UrbanismeUrbanisme commercialMinistère de la Cohésion des territoiresAménagementCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Urbanisme
Urbanisme commercial
Ministère de la Cohésion des territoires
Aménagement
Collectivités locales
Yvelines
Valider

Yvelines -

Saint-Quentin-en-Yvelines (SQY) est l'un des six lauréats de l'appel à projets « Repenser la périphérie commerciale » lancé par le ministère de la Cohésion des territoires, grâce à son projet d'aménagement « Pariwest - Forum Gibet - Portes de Chevreuse ». Le secteur s'étend sur 16 hectares d'espaces commerciaux et sur deux zones : la zone commerciale de Pariwest (deux tiers sur Maurepas, un tiers sur Coignières) et celle de Coignières avec le Forum Gibet et les Portes de Chevreuse. Le projet urbain, actuellement en phase amont, n'est pas encore formalisé. Mais des études pré- opérationnelles ont été menées, et le projet s'étendra sur les dix ans à venir. L'agglomération a réalisé un diagnostic des forces et des points d'amélioration des principales zones commerciales. Cela a permis d'élaborer un plan d'actions intercommunal décennal avec un volet emploi (2 000 postes attendus sur Coignières-Maurepas), des volets urbanisation, transport, compétitivité.

« Nous avons hérité d'un secteur aménagé dans les années 1970. Or ces zones rencontrent des problèmes d'accès et de qualité. Il est donc vital d'en améliorer l'accessibilité et d'en structurer l'offre. Nous devons maintenir l'attractivité de ce pôle stratégique, à cheval sur deux villes, et faire évoluer cette zone grâce à un plan d'aménagement global et cohérent », souligne Grégory Garestier, maire (LR) de Maurepas, et vice-président de l'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines chargé de la stratégie commerciale.

1 500 m² de commerces pour 1 000 habitants. Quatre axes de travail ont été définis : requalifier l'entrée de la ville à l'ouest de SQY et réduire la coupure urbaine générée par la RN 10 ; améliorer l'accès aux différents secteurs, faciliter les dessertes internes, développer l'offre de transports en commun et les modes de déplacements doux ; renforcer l'attractivité et la cohérence des différents équipements commerciaux ; agir sur l'habitat et l'urbanisation (cohérence, équilibres de milieux naturels et urbains, valorisation). Premier pôle commercial des Yvelines, SQY concentre une très forte densité marchande : 1 500 m² de commerces pour 1 000 habitants.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur