En direct

Saint-Ouen actualise sa « charte promoteur »

H. G. |  le 09/12/2011  |  Seine-Saint-DenisFrance entièreCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-Saint-Denis
France entière
Collectivités locales
Valider
Seine-Saint-Denis -

Alors que vont être construits les premiers logements du quartier des Docks (voir encadré), la Ville de Saint-Ouen actualise sa « charte promoteur » signée par 27 professionnels. La première version datait de 2006. Objectif : réguler le marché immobilier et limiter une envolée des prix. Clause vedette de cette charte : une baisse du prix des logements de 10 % par rapport au prix du marché par quartier, et une diminution supplémentaire de 10 % pour les primo-accédants. Elle prévoit aussi que les copropriétés ne doivent pas dépasser 50 logements et que les programmes doivent compter 70 % de trois pièces et plus. De plus, 80 % des acquéreurs doivent être des propriétaires résidants. Dans le quartier des Docks, alors que le prix du marché atteint 4 600 euros/m², le prix de vente moyen (hors parking) s’établit à 4 150 euros/m² avec un prix plafond fixé à 4 500 euros.

Parcours résidentiel

« Cette charte est la colonne vertébrale de notre projet municipal. Le premier objectif est d’ouvrir la ville à toutes les catégories de la population et à toutes les fonctions de la ville : logement, économie, équipements », souligne le maire, Jacqueline Rouillon. L’élue note que les prix, depuis un an, ont augmenté de 10 % à Saint-Ouen, mais de 20 % à Montreuil, de 19 % à Clichy et de 18 % à Asnières. Cette charte, ajoute Jacqueline Rouillon, permet aussi la construction d’un parcours résidentiel pour les habitants. Autre avantage : dans l’ancien, les prix ne s’envolent pas non plus car ils sont régulés par ceux du neuf.
Les promoteurs se disent, dans l’ensemble, satisfaits de cette charte. Elle permet, expliquent-ils, une visibilité du marché et évite une envolée des prix du foncier tout en permettant de réaliser des opérations rentables. « Cette charte va dans le bon sens car il est essentiel de garder, par des prix de sortie maîtrisés, une solvabilité des acheteurs », remarque Philippe Blaza, directeur général de Eiffage Immobilier.
La plupart des promoteurs, comme Christophe Bacqué, président de Cogedim Résidence et signataire de la première version de la charte, se félicitent qu’elle ait pu « instaurer entre les promoteurs et la Ville un partenariat dans la durée. »

1 000 logements sous promesses de vente

Sequano Aménagement, aménageur de la ZAC des Docks de Saint-Ouen vient de signer avec Cogedim, Sodearif-Bouygues Immobilier et Eiffage les promesses de vente pour la réalisation d’environ 1 000 logements (dont 40 % de sociaux), des équipements, des commerces et environ 16 000 m 2 Shon de bureaux sur le secteur Bateliers nord. La Ville de Saint-Ouen et l’aménageur ont organisé des ateliers d’architecture. Un architecte-coordonnateur a été désigné par îlot : Babin-Renaud (îlot Cogedim), Brenac et Gonzalez (îlot Sodearif-Bouygues Immobilier) et Faubourg 234 (îlot Eiffage). Les premières livraisons sont prévues en 2014.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur