En direct

Saint-Gobain réalise l’analyse du cycle de vie de ses produits verriers
Vitrage SGG Climaplus - © © DR

Saint-Gobain réalise l’analyse du cycle de vie de ses produits verriers

Jean-Charles Guézel |  le 13/02/2013  |  NormesImmobilierRéglementationTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réglementation technique
Normes
Immobilier
Réglementation
Technique
Valider

Le fabricant Saint-Gobain Glass France et le transformateur Glassolutions sont les premiers verriers à alimenter la base de données Inies du CSTB avec des fiches de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) validées par un expert indépendant accrédité par l’Afnor.

Petit à petit, l’analyse du cycle de vie (ACV) trace sa route. Dernière initiative en date : la mise à disposition par Saint-Gobain - plus précisément Saint-Gobain Glass (fabrication de verre plat) et Glassolutions (transformation de vitrage pour le bâtiment) - des toutes premières fiches de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) de l’industrie verrière. « Ces fiches normalisées relatives à des grandes familles de produits sont au nombre d’une douzaine dans la base Inies du CSTB, mais elles représentent plus de 80 % de notre volume de production », précise Sébastien Raynal, directeur marketing et développement de Glassolutions. Chargées de quantifier l’impact environnemental (consommation d’eau et d’énergie, déchets…) que peut avoir un produit sur l’ensemble de son cycle de vie, de l’extraction des matières premières à la destruction et/ou au recyclage en passant par la mise en œuvre, les FDES sont ensuite exploitées à l’échelle du projet grâce à des logiciels tels qu’Equer, conçu par Vinci Construction France et l’École des mines de Paris, Elodie, développé par le CSTB, ou encore la calculette ACV Produits d’Eiffage Construction. Des outils extrêmement précieux dans le cadre des démarches de haute qualité environnementale (HQE, Breeam ou Leed), à ceci près que les FDES sont encore loin de couvrir tous les produits du bâtiment et que l’incertitude pesant sur les données chiffrées est souvent trop grande.

Modernisation des usines et optimisation du transport

Dans le domaine du verre, l’initiative de Saint-Gobain est donc à saluer non seulement parce qu’il s’agit d’une première, mais aussi parce que les fiches - téléchargeables après identification sur les sites web de Saint-Gobain Glass et Glassolutions - ont été validées par un expert indépendant accrédité par l’Afnor. «  Ce travail énorme a été entamé il y a déjà plusieurs années pendant lesquelles nous en avons peu parlé parce qu’il n’était pas encore assez significatif. Mais aujourd’hui c’est le cas et nous espérons bien sûr être suivis par nos confrères industriels », commente Sébastien Raynal. Si Saint-Gobain se lance dans le grand bain, c’est aussi parce que le groupe est fier des efforts environnementaux réalisés ces dernières années. Les émissions de poussières et de gaz acides de ses fours ont été réduites au moyen de filtres tandis que les températures de fusion ont diminué et que la part de calcin (chutes de découpes et fenêtres en fin de vie) recyclé a fortement augmenté dans la production de verre plat. Le groupe s’est également efforcé de réduire l’impact du transport en jouant sur les taux de chargement et la modernisation du parc de véhicules. Enfin, les caractéristiques techniques des produits sont elle aussi déterminantes dans la minimisation des impacts. Calculée sur trente ans, l’économie d’énergie procurée par le passage d’un simple vitrage à double-vitrage est égale à 128 fois le surplus d’énergie qu’il a fallu pour le fabriquer.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil