Saint-Gobain encore plus fort qu'avant la pandémie
La Tour Saint-Gobain à La Défense. - © Adrien Pouthier/Le Moniteur

Saint-Gobain encore plus fort qu'avant la pandémie

Adrien Pouthier |  le 30/07/2021  |  Saint-GobainFrance Résultats semestrielsIndustrie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Saint-Gobain
France
Résultats semestriels
Industrie
Valider

Au premier semestre 2021, le géant des matériaux affiche une croissance interne de +27,4% par rapport à 2020 et de +11,9% par rapport à 2019 et annonce une année record.

Succès de « Transform & Grow »  (5,3 Mds € de chiffre d’affaires cédé ou signé depuis fin 2018, voir encadré), changements structurels des marchés qui devraient afficher une croissance accélérée sur les prochaines années dans la dynamique mondiale de décarbonation... Comme s'en est réjoui son directeur général Benoît Bazin le 29 juillet lors de la présentation des résultats semestriels du groupe : "Saint-Gobain se situe désormais sur une trajectoire nouvelle de croissance et de rentabilité et confirme sa position d’acteur de référence pour décarboner le monde de la construction et de l’industrie".

Cessions et acquisitions

 

Saint-Gobain a poursuivi l’optimisation de son profil, avec un total de 5,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires cédé ou signé depuis fin 2018. La finalisation de la cession de la Canalisation en Chine a eu lieu le 28 juillet et celle de la Distribution aux Pays-Bas est prévue le 30 juillet 2021.


En termes d’acquisitions, Saint-Gobain a intégré plusieurs sociétés sur des marchés ciblés à forte croissance, comme Brüggemann dans la construction modulaire en bois clés en main en Allemagne et Strikolith dans les systèmes d’isolation par l’extérieur aux Pays-Bas.

 

Sur les 6 premiers mois de l’année 2021, Continental Building Products (plaque de plâtre aux Etats-Unis) a réalisé un chiffre d’affaires de 289 millions de dollars pour un EBITDA de 82 millions de dollars (contre 50 millions de dollars au premier semestre 2020), soit une marge d’EBITDA de 28,4% (contre 20,8% au premier semestre 2020). Le montant des synergies a dépassé 20 millions de dollars au premier semestre 2021.

 

Tous les voyants sont en effet au vert pour le géant des matériaux : à données comparables, son chiffre d’affaires progresse de 11,9% par rapport au premier semestre 2019 grâce a des gains de parts de marché et d’une très bonne dynamique sur l’ensemble des segments d'activités du groupe : la rénovation en Europe, la construction dans les Amériques et en Asie-Pacifique.

Ainsi, la France a "vigoureusement" tiré la croissance de la région Europe du Sud - Moyen-Orient & Afrique, avec des gains de parts de marché et une forte demande pour les travaux de rénovation, bénéficiant aux solutions d’efficacité énergétique produites par le groupe et vendues à grande échelle dans son réseau de distribution. Les ventes ont notamment bénéficié de MaPrimeRenov’.

Malgré un contexte sanitaire tendu sur une partie du semestre, en particulier au Brésil, la région Amérique latine affiche une croissance spectaculaire des ventes de +37,1% par rapport au premier semestre 2019, tirée à la fois par les solutions de façade, les applications de chimie du bâtiment et les solutions d’intérieur.

Enfin, l’Inde rebondit fortement par rapport au niveau de l’année dernière, lorsque le pays avait été mis à l’arrêt par la pandémie, et progresse légèrement par rapport au premier semestre 2019 grâce à la hausse des prix de vente. Après un bon premier trimestre 2021 marqué par une croissance interne à deux chiffres par rapport au niveau pré-Covid, le deuxième trimestre a été pénalisé par la dégradation de la situation sanitaire. Malgré tout, la construction d’une 6e usine de production de verre plat vient d’être décidée. Elle permettra de réduire de 25% les émissions de CO2 par mètre carré de vitrage notamment grâce à la récupération de chaleur, à l’utilisation de calcin recyclé et de panneaux solaires.

Globalement, le chiffre d’affaires de Saint-Gobain atteint 22 131 millions d’euros, en hausse de +24,6% par rapport au premier semestre 2020 et de +2,1% par rapport au premier semestre 2019.

Et les indicateurs pour le second semestre laissent entrevoir des résultats 2021 exceptionnels. "Nous visons une très forte progression du résultat d’exploitation sur l’ensemble de l’année 2021, à un nouveau plus haut historique", a confirmé Benoît Bazin.


Objectif neutralité carbone

 

Saint-Gobain dédie depuis cette année, et jusqu’en 2030, un budget d’investissements et de recherche et développement ciblé de 100 millions d’euros pour réduire ses émissions industrielles de CO2.


Ainsi, le groupe va lancer un investissement à Fredrikstad en Norvège pour créer la première usine de plaques de plâtre « net zéro carbone » au monde. Ce projet permettra d’éliminer plus de vingt mille tonnes d’émissions de CO2 par an et de réduire les consommations d’énergie du site.

 

Cet investissement est une manifestation concrète de l’engagement pris par Saint-Gobain de réduire ses émissions de CO2 des scopes 1 et 2 de 33% d’ici à 2030 par rapport à 2017, avec comme objectif principal la neutralité carbone à horizon 2050.

 

Commentaires

Saint-Gobain encore plus fort qu'avant la pandémie

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil