En direct

Saint-Germain-lès-Arpajon tarde à ouvrir son pôle culturel

MILENA CHESSA |  le 26/03/2015  |  ArchitectureEssonnearpajon

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
Essonne
arpajon
Valider

Livré mais pas encore inauguré, le lumineux équipement public conçu par l’agence O-S Architectes dans l’Essonne faisait l’objet d’une visite le jour de l’éclipse solaire.

20 mars 2015, jour d’éclipse solaire en France, l’agence parisienne O-S Architectes organise une visite du pôle culturel des Prés-du-Roy à Saint-Germain-lès-Arpajon (Essonne). Un ciel de plomb masque le phénomène naturel. Mais un phénomène surnaturel est, quant à lui, bien visible. L’équipement public, pourtant livré depuis décembre 2014, est aujourd’hui encore fermé à la population, faute d’inauguration. Comment des élus locaux peuvent-ils priver leurs administrés d'un outil si spacieux, si lumineux, si confortable alors que des élèves du collège voisin ont témoigné leur intérêt pour le lieu ? Une médiathèque sans lecteurs, un parquet sans danseuses, des salles de musique sans instrumentistes, jusqu’à quand le chantier sera-t-il « défense d’entrer » ? Le 1er juillet 2014, la gestion de la médiathèque de Saint-Germain-lès-Arpajon a été transférée à la communauté de communes de l’Arpajonnais.

Projet monumental et paysager

Parlons plutôt architecture... L’édifice de 2173 m² shon est implanté en U sur une parcelle en pente d’environ 35 x 80 m. Le paysage change aux quatre points cardinaux : un collège au nord, un cimetière au sud, des maisons individuelles à l’ouest et des champs à l’est, en attendant la construction programmée d’un pôle petite enfance. Des vitrages toute hauteur, clairs avec stores intégrés ou striés par des sérigraphies, cadrent des vues tantôt serrées, tantôt panoramiques sur l’extérieur en fonction des usages intérieurs. Le bâtiment est traversé dans sa longueur (65 m) par une faille de circulation. Des emmarchements relient le parvis haut, minéral, au parvis bas, plus végétal et partiellement protégé par un porte-à-faux formant préau. La déclivité dépasse les sept mètres. « Ce projet est à la fois monumental et paysager », résume l’architecte Guillaume Colboc, qui a collaboré avec l’agence de conception urbaine et paysagère OLM.

Bardage couleur terre

Parlons maintenant structure… « Elle est discrète », estime l’architecte Vincent Baur. Les planchers, les poteaux et les murs de terrassement sont en béton ; tandis que la toiture végétalisée est supportée par une charpente métallique. Petit défi technique, Vincent Baur explique que « le porte-à-faux de 12 m a été réalisé suivant le système Freyssinet des voiles post-contraints, avec ici une capacité de 20 tonnes par câble ». Les façades sont bardées de panneaux pleins en aluminium extrudé d’une largeur d’1,20m et d’une hauteur maximale de 6 m, sans accroche visible. « La teinte bronze doré du bardage évoque la couleur de la terre d’où émerge le bâtiment », compare l’architecte Guillaume Colboc. Dommage que ses reflets dorés aient été éclipsés en cette matinée où le soleil avait rendez-vous avec la lune.

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Saint-Germain-lès-Arpajon.

Maîtrise d’œuvre : Ateliers O-S Architectes (Vincent Baur, Guillaume Colboc, Gaël Le Nouëne), architectes ; OLM, paysagiste ; CFERM, BET fluides HQE ; C&E, BET structure ; Arcora, ingénierie de l’enveloppe ; MDETC, économiste ; Orfea, acousticien ; Beau-Voir, signalétique.

Entreprises : Darasse (gros œuvre), DBS (étanchéité), Simco (façade menuiserie extérieure), Fiore (métallerie serrurerie), Electrofluid (chauffage ventilation), Fjac (plomberie sanitaire), Thevenet (électricité), Otis (ascenseur), BCI (équipements mobiliers), Millet (menuiseries intérieures bois), Sertac (plâtrerie plafonds), Art Maniac (revêtements sols durs et souples), Grepi (béton ciré), Socape, (peinture signalétique), Eiffage (VRD aménagements extérieurs).

Surface : 2173 m² shon.

Coût : 5,9 millions d’euros HT.

Commentaires

Saint-Germain-lès-Arpajon tarde à ouvrir son pôle culturel

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur