En direct

SAINT-GERMAIN-DU-PUY Genty et Brunel : le salut par le forage

jean-jacques talpin |  le 08/03/2002  |  CherFrance entièreCollectivités localesMise en concurrenceEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Cher
France entière
Collectivités locales
Mise en concurrence
Entreprises
Travail
Conjoncture
Valider

Un doublement d'activité en deux ans, mais une concurrence de plus en plus vive

En 1980, Jacques Genty et Yvon Brunel, salariés d'une entreprise de travaux publics qui vient de fermer ses portes, se lancent et créent leur société, SGB (SA Genty-Brunel), spécialisée dans les travaux publics à Saint-Germain-du-Puy, près de Bourges (Cher). En 1995, ils se diversifient dans les forages, en achetant une première machine de forage horizontal dirigé, en particulier pour les travaux dans la roche. « En 1995, se souvient le directeur général Yvon Brunel, il y avait une dizaine de foreurs en France qui nous appelaient quand ils avaient des travaux difficiles, car nous étions les seuls à pouvoir forer dans n'importe quelle roche. En quelques années, nous sommes devenus des spécialistes, reconnus et demandés. »

Cette spécialisation de niche explique le succès rencontré par SGB, avec un chiffre d'affaires passé de 1,95 million d'euros en 1998 à 3,27 millions en 2000, et autant en 2001, pour un effectif de 19 salariés. Une activité profitable aussi avec une marge de plus de 13 % en 2000 (résultat net/chiffre d'affaires 2000). Il est vrai qu'avec trois foreuses, travaillant presque en « non stop », l'entreprise a tourné à pleine capacité ces deux dernières années. Les préoccupations environnementales (propreté des chantiers, absence de tranchées) dopent l'activité du forage. SGB aurait donc pu continuer sur sa lancée. Pourtant, Yvon Brunel se veut plus circonspect : « Les étrangers arrivent sur notre marché avec des prix divisés par quatre. On ignore comment ils font. Nous ne nous battons sans doute pas avec les mêmes armes et ne pourrons pas suivre ce dumping. » Sans être pessimiste, Yvon Brunel envisage l'avenir avec un grand point d'interrogation.

PHOTO :

« En 1995, nous étions les seuls à pouvoir forer dans n'importe quelle roche »

Yvon Brunel, directeur général de SGB

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur