En direct

Saint-Etienne-du-Rouvray Tôle travaillée en épaisseur

CYRILLE VERAN |  le 04/06/1999  |  Seine-Maritime

Tenu par des budgets serrés, Jacques Etienne emprunte à l'architecture industrielle et commerciale son système constructif le plus courant, le mur à ossature et bardage métalliques. Pour minimiser les points de fondation, la structure est constituée de poteaux en V, sur lesquels prennent appui des fermes, d'une portée de 29 m. Le volume du gymnase, décollé du sol par une plinthe vitrée, est habillé d'une tôle intérieure perforée qui fait piège à son.

Polycarbonate en toiture. A l'extérieur, les façades sont constituées de tôles d'acier laqué disposées en quatre bandes, légèrement décalées les unes par rapport aux autres. Un profil pour la goutte d'eau fait la jonction entre chaque épaisseur de bardage. Ce dispositif, finement perceptible, donne du relief à la façade et une échelle à cette boîte, peu vitrée pour des raisons de sécurité. La lumière naturelle vient essentiellement des six bandes voûtées de polycarbonate insérées en toiture. Ce grand parallélépipède accueille deux salles de sport. Il est flanqué d'un corps de bâtiment plus bas qui abrite les vestiaires - dans un bloc de béton - et une tribune de 150 places - à l'étage. Le programme se complète d'une salle de danse et de gymnastique, placée en sous-sol, à l'entrée du gymnase. Une douve plantée permet de l'éclairer naturellement sur deux de ses faces tandis que sa toiture forme un parvis devant le gymnase.

FICHE TECHNIQUE

Lieu : Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime).

Maîtrise d'ouvrage : région de Haute-Normandie.

Maîtrise d'oeuvre : Jacques Etienne et Yves Frechon, architectes ; Sicre, BET structure ; Sogeti, BET fluides ; Reber, économiste ; Afitest OPC.

Surface : 3 529 m2. Coût : 11,5 MF HT.

Principale entreprise : Aubrun, gros oeuvre.

PHOTOS ET PLAN

Vue sur l'entrée du gymnase : c'est la toiture de la salle de danse et de gymnastique qui constitue le parvis d'entrée. La douve permet d'éclairer naturellement cette salle.

2. En toiture, six bandes voûtées de polycarbonate éclairent le gymnase.

3. Les tôles d'acier laqué habillent le gymnase. Un léger relief est donné à la façade par le décalage, à peine perceptible, des tôles les unes par rapport aux autres.

4. Les façades sont protégées par le large débord d'une corniche métallique. Cette pièce se retourne pour former le tympan des murs latéraux.

Plan du rez-de-chaussée.

Cet article fait parti du dossier

Gymnases

Commentaires

Saint-Etienne-du-Rouvray Tôle travaillée en épaisseur

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur