En direct

SAINT-AMAND-MONTROND La clinique privée ferme ses portes et rejoint l'hôpital

jean-jacques talpin |  le 10/05/2002  |  CherFrance entièreCollectivités localesAllier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Cher
France entière
Collectivités locales
Allier
Valider

Un investissement de 17 millions d'euros d'ici à la fin de l'année 2003

A mi-chemin de Bourges et de Montluçon, le pôle hospitalier de Saint-Amand-Montrond « a toute sa raison d'être », selon Emmanuel Doizy, directeur du centre hospitalier. Des menaces pesaient pourtant sur l'avenir de cet hôpital, tout autant que sur celui de la clinique privée des Grainetières. C'est pourquoi l'Agence régionale d'hospitalisation du Centre a poussé au rapprochement entre les deux structures, avec fermeture de la clinique privée et reconstruction sur le site du centre hospitalier. Le dossier est aujourd'hui bouclé : 17 millions d'euros - plus important chantier du département - vont être investis d'ici à la fin 2003 dans la construction de ce nouveau pôle sanitaire.

Un accord-cadre, signé fin 1998, précise les conditions de ce rapprochement avec fermeture de la chirurgie publique, qui est confiée à la clinique. L'hôpital perdra donc 20 lits (pour un total de 550 lits) au bénéfice de la clinique qui, avec 70 lits, aura de meilleures chances de parvenir à l'équilibre.

Installée dans des locaux vétustes, cette clinique va cependant être fermée (les murs seront récupérés par l'hôpital pour y créer un centre de rééducation fonctionnelle) et transférée sur le site du centre hospitalier. Les bâtiments de l'actuel hôpital vont être conservés, réhabilités et agrandis par des surfaces qui abriteront clinique, mais aussi maternité, pharmacie, centre de radiologie et urgences. Au total, 11 000 m2 de surfaces seront construites ou réhabilitées.

Cette opération à tiroir se déroulera par étapes, mais sans interruption du fonctionnement, avec ouverture de la nouvelle maternité de 15 lits à la fin 2002 et achèvement complet de l'opération un an plus tard.

Le centre hospitalier, maître d'ouvrage du regroupement, sera propriétaire de tous les murs, dont certains seront loués à la structure privée. « Nous sommes allés aussi loin que possible dans le partenariat, avoue Emmanuel Doizy, avec une imbrication totale des structures publique et privée. C'est donc une opération exemplaire. »

Contact : Marie-José Renon ; tél. : 02.48.63.25.25.

Fiche technique

Maître d'oeuvre : Groupe 6 architectes associés à Christian Gimonet.

Ingénierie : OTH.

Pilotage : CRX Consultants.

SPS : Atelier 3.

Coût du projet : 17 millions d'euros, dont 12,2 millions de travaux.

MAQUETTE: Le rapprochement des deux établissements fera perdre 20 lits à l'hôpital sur un total de 550 lits.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur