En direct

S-PASS Territoires, le réseau social qui peut révolutionner l’aménagement
La Home Page du site S-Pass - © © CAUE du Nord

S-PASS Territoires, le réseau social qui peut révolutionner l’aménagement

Nicolas Guillon (Bureau de Lille du Moniteur) |  le 02/06/2014  |  ArchitectureParisInternationalEuropeEtat

Depuis plus de dix ans, le conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) du Nord travaille sur la question du partage de l’information. De cette recherche est née S-PASS Territoires, une plate-forme Web collaborative - mariage de Wikipédia, Google Maps et Facebook -  au service des acteurs du cadre de vie.  A l’heure où les CAUE, financés par les conseils généraux, s’interrogent sur leur avenir, S-PASS ouvre une piste.

Créés en 1977 avec la loi sur l’architecture, les CAUE, qui tiendront congrès les 10 et 11 juin à Paris, sont à un tournant de leur existence. Entre le marteau - la réforme territoriale - et l’enclume - un système en panne -, ceux-ci ne semblent pas pouvoir faire l’économie d’une réinterprétation de leurs missions alors que l’argent se fait rare et que d’aucuns voudraient les fondre dans des groupements d’intérêt économique (GIE).

Jouer collectif

Le CAUE du Nord est à la pointe de cette réflexion. Après s’être consacré dix ans durant à la diffusion culturelle, puis autant à l’accompagnement des politiques publiques, et avoir délivré plus d’un millier de conseils au particulier, ses équipes misent depuis le début des années 2000 sur la « fertilisation » de la société.

« En ce moment de grande incertitude, il est impératif de remettre l’architecture, l’urbanisme et le paysage en dialogue, estime Benoît Poncelet, le directeur du CAUE du Nord. Regardons la vérité en face : si des choses ont été réussies ponctuellement, dans la lutte contre l’étalement urbain ou en matière de qualité architecturale, on ne peut pas prétendre avoir réussi collectivement. Que signifie la lutte contre l’étalement urbain quand on a oublié dans quel sens coulaient les rivières ? Comme il ne nous semble pas qu’un guichet unique puisse répondre à toutes les attentes, nous nous sommes dit qu’il fallait nous servir de l’outil de l’époque, à savoir le numérique. Et accepter de partager l’information. Parce que nous n’avons plus le choix : dorénavant, il va nous falloir jouer collectif. »
La plate-forme S-PASS Territoires développée par le CAUE du Nord est une sorte de réseau social de l’aménagement. Elle permet aux acteurs du cadre de vie d’échanger la ressource en matière d’architecture, d’urbanisme et de paysage afin de porter ensemble les mutations nécessaires de nos territoires. S-PASS Territoires fonctionne comme une communauté où chacun vient pousser ses informations (démarches, diagnostics, orientations, réalisations, évaluations) et participer  à l’intelligence collective du territoire. Il y a quatre niveaux de lecture, du territoire à l’élément, en passant par le site et la structure. « Un territoire s’inscrit dans le va-et-vient d’un récit historique, explique Benoît Poncelet. C’est ce récit et ses marqueurs que nous convoquons pour en tirer des trajectoires et aménager demain dans l’harmonie et la pertinence, et non plus selon des normes qui ne peuvent s’imposer à tout le monde. Un exemple : le développement durable. Il nous est arrivé de Rio par les normes. Or, le bon sens voudrait que chacun puise dans l’observation de son environnement les bons choix en la matière. » La plate-forme S-PASS Territoires conserve la trace de l’expression des besoins, elle s’enrichit en permanence de l’apport de chacun, elle capitalise sur les diagnostics et les projets et met toute cette richesse en partage.

Objectif Lune

Ce jeu collectif fait entrer toute la société dans la partie : professionnels, élus, habitants. Maitre d’ouvrage, maître d’œuvre, maître d’usage : chacun peut apporter sa contribution à S-PASS Territoires. Le principal atout de l’outil tient précisément dans sa ressource inépuisable et sans frontière. Car l’objectif ultime est de refaire société. « Jusqu’à présent, on gouvernait et on décidait, poursuit Benoît Poncelet. Mais aujourd’hui, le problème ne se pose plus en ces termes. Il n’y a plus la latitude nécessaire pour multiplier les projets chacun dans son coin et répéter à l’infini les mêmes études. La vraie question c'est : qu’avons-nous à construire ensemble ? La réflexion et l’expérience de l’autre vont alors faire ressource. Et à partir de là, on va créer de la valeur ».

L’expert a, bien sûr, toujours sa place. Il lui appartient d’exploiter au mieux cette ressource. Mais dans la configuration d’un jeu collectif. Les actions se projettent dans les enjeux de société. Autrement dit, avec moins d‘argent on tire l’aménagement du territoire vers le haut. Du coup, des idées nouvelles de projet vont surgir.

« Pour se recomposer en territoires de projets dans une juste interaction des échelles, nos territoires ont besoin de s’inscrire dans un récit multiple et multi-acteurs, conclut Benoît Poncelet. Ce n’est plus par l’échelle de gouvernance que le territoire va retrouver de l’attractivité mais par le regard posé sur la ressource ».
SI l’on comprend bien, à  l’heure où les CAUE se battent bec et ongles pour conserver leur indépendance, leur avenir dépendrait au contraire de l’intelligence d’autrui, qu’ils auraient pour mission d’observer, d’interpréter et de faire circuler, dans un rôle de fédérateur de communautés pour la qualité architecturale, urbaine et paysagère. Douze CAUE, ainsi que leur fédération (FNCAUE), ont rejoint le CAUE Nord dans la gouvernance du projet  S-PASS Territoires. Six autres sont sur le point de le faire. Et des collaborations avec l’Allemagne et la Belgique ont déjà pris corps. 


Commentaires

S-PASS Territoires, le réseau social qui peut révolutionner l’aménagement

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX