En direct

Rue Royale Architectes (Lyon)

Milena Chessa |  le 28/03/2013  |  RhôneArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Rhône
Architecture
Valider

Les architectes Michel Essertier et Didier Richard, co-gérants de l’agence Rue Royale, nous font découvrir leurs nouveaux locaux dans le 7e arrondissement de Lyon.

Créée en 1994 rue Royale, d’où elle tire son nom, l’agence lyonnaise Rue Royale Architectes a récemment emménagé avenue Leclerc. L’agence ne changera pas de nom pour autant car, renseignements pris, ce patronyme ne renvoie pas au Général, ni au fondateur de l'enseigne de grande distribution, mais à un… vétérinaire. Après avoir visité une vingtaine de locaux, dont un à l’entrée du tunnel de Fourvière, le choix s’est porté sur un plateau de 170 m2 situé au deuxième étage d’un immeuble des années 1940, sur le même palier qu’un club de fitness. Le lieu était « dans un état déplorable ». Mais une fois mis à nu, il offrait aux architectes la possibilité de le « redessiner de A à Z » : grandes lames en chêne clair au sol, meubles en stratifié et peinture blanche sur les murs et les plafonds. « Cet espace de travail simple, lumineux et convivial se veut à l’image de notre travail », indiquent les maîtres d’œuvre.

Collectif

Au printemps 2013, l’équipe Rue Royale Architectes compte sept membres dont le leitmotiv est « collectif ». Ses co-gérants, Michel Essertier et Didier Richard, ont « goûté » au travail en solo en sortant de l’école d’architecture. Mais, pour « enrichir les projets », ils ont rapidement procédé à des « associations ponctuelles à 2, 3, puis de plus en plus », évoluant du GIE (groupement d’intérêt économique) vers la SCP (société civile professionnelle), puis optant finalement pour la SARL (société à responsabilité limitée). Après vingt ans d’exercice, ils continuent de « se nourrir des réflexions de chacun ». « La pratique collective renouvelle notre perception des sites, car différentes sensibilités s’expriment », apprécient-ils. « Lors de nos réunions, on parle, on réfléchit, on décoince des situations et on trouve des solutions ensemble ; au final, on oublie qui a eu l’idée, elle appartient à tout le monde », explique Michel Essertier. Cet ancien professeur voit dans la « discussion argumentée » un acte de pédagogie envers les jeunes architectes de l’agence qui préparent leur HMONP (habilitation à l'exercice de la maîtrise d'œuvre en son nom propre). Collectivisme plutôt qu’égotisme : chez Rue Royale, pas de place pour un monarque.

www.rueroyalearchitectes.com

Commentaires

Rue Royale Architectes (Lyon)

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur