En direct

RT 2012 : un bon départ pour les entrepreneurs ?
Sur le terrain, l’appréhension des derniers mois semble avoir laissé place à une forme de sérénité, de facilité même. - © © DR

RT 2012 : un bon départ pour les entrepreneurs ?

Laurent Duguet - Moniteur Entrepreneurs & Installateurs |  le 29/03/2013  |  Réglementation thermiqueHéraultHaute-GaronneBouches-du-RhôneImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Réglementation thermique
Hérault
Haute-Garonne
Bouches-du-Rhône
Immobilier
Valider

D’abord tétanisés par la nouvelle réglementation thermique, les entrepreneurs constatent que la filière s’organise pour les soutenir.

Comment les maçons, poseurs de menuiseries, plaquistes, électriciens ou plombiers abordent-ils la RT 2012?? Sur le terrain, l’appréhension des derniers mois semble avoir laissé place à une forme de sérénité, de facilité même.

Un exemple?? Dans le secteur de la maison individuelle, les constructeurs confirment que leurs artisans sous-traitants sont prêts. C’est le cas de Serge Nauges, qui s’est vu décerner la médaille d’or 2013 au Challenge UMF (Union des maisons françaises) pour la réalisation d’une maison Bepos (bâtiment à énergie positive), dans la catégorie «?Technologie et Performances pour une maison à moins de 150?000?€?». «?C’est bien grâce à la qualité de mes artisans que j’ai atteint le niveau RT 2020?! Depuis 2009, nous avons conservé les artisans qui acceptaient les nouvelles règles du jeu et nous les avons formés.?» Même si les moteurs de calcul ont profondément changé, la RT?2012 ne provoque pas de changements radicaux pour ceux qui s’étaient familiarisés à la RT?2005 ou, mieux, au label BBC. La grande nouveauté est que, désormais, chacun doit respecter scrupuleusement le résultat de l’étude thermique?: «?Certains entrepreneurs proposent, sans le savoir, des solutions conformes à la RT?2012 depuis des années?», souligne Lionel Huet, P-DG du bureau d’études ATM Sud-Est.

Négociants et fabricants à la rescousse

Le test d’étanchéité à l’air se pose soudain comme un juge de la performance énergétique et fait prendre conscience aux entreprises qu’elles se trouvent toutes imbriquées dans une chaîne de responsabilité.

Dans ce contexte, les acteurs de la filière ne ménagent pas leurs efforts. C’est le cas des négociants qui ont un besoin impérieux de sensibiliser leurs clients à la RT?2012. La raison tient moins à l’existence de matériaux spécifiques – il y en a certes comme les rupteurs de ponts thermiques – qu’à la nécessité de créer «?un langage commun?», pour reprendre l’expression de Rachel Denis-Lucas, directrice commerciale de Denis Matériaux, qui a réuni dans cet esprit, en décembre dernier, 150?artisans et prescripteurs.

Le discours est identique chez Union Matériaux, un négoce qui n’hésite pas à envoyer ses salariés et quelques-uns de ses clients artisans se former, via le dispositif FEE?Bat, à la RT 2012.

Même les fabricants sont proactifs. Ainsi, Knauf a, dans le cadre de la RT 2012, procédé à la refonte de sa gamme de doublage avec une nomenclature plus «?simple et intuitive?». Des opportunités voient le jour, comme l’assure Serge Nauges?: «?Le marché de la RT?2012 ne laissera de place qu’aux artisans confirmés et, dès maintenant, nous en avons besoin de nouveaux pour répondre à la demande des clients?!?»

Témoignages :  Que modifie la RT 2012 pour votre entreprise ?


 David Moralès, plâtrier-plaquiste, 7 salariés, Encausse-les-Thermes (Haute-Garonne) 

« Tous les salariés de l’entreprise ont suivi en début d’année un stage technique sur la RT 2012. A l’exception de certains chantiers spécifiques, la nouvelle réglementation thermique ne va pas changer grand chose, sinon d’imposer plus d’isolation. Il importe d’être attentif aux préconisations, aux contrôles et de mettre en place un vrai travail de coordination ».

Jean-Paul Audouard, électricien, 2 salariés, Cessenon-sur-Orb (Hérault)  

« La RT 2012 ne nous semble pas très contraignante. Le changement, c’est que, désormais, nous serons soumis à des contrôles en permanence sur les chantiers. Nous craignons plus le retard provoqué par les autres corps d’état qui, suite à ces contrôles, devront reposer les joints ou revoir des travaux de maçonnerie. Je pense également aux poseurs de fenêtres ou aux plaquistes ».

Gilles Marin, menuiserie bois, agencement, 19 salariés, Puyricard (Bouches-du-Rhône)

« Etanchéifier les menuiseries par rapport au bâti est une partie sensible où il convient de ne pas brûler les étapes. La nouvelle réglementation thermique est l’occasion de nous relancer dans le secteur du neuf car elle exige de la rigueur. Nous avons suivi la formation FEEBat et nous y sommes préparés depuis un an. Pour nous, cette évolution constitue un bon débouché ».

Gérald Faure, étancheur, 21 salariés, Marseille (Bouches-du-Rhône) :

« La RT 2012 complique la mise en œuvre de l’étanchéité et, ce faisant, elle tire notre métier vers le haut et nous doublons quasiment notre lot étanchéité ! Avec l’isolation par l’extérieur et les coffres de volets roulants, on ne construit plus un bâtiment comme avant. Ce sont les très petites entreprises qui risquent de perdre du temps dans la préparation ».

Trois questions à Benoit Loison, Président de la Commission Environnement et Construction Durable de la FFB « Chacun peut atteindre les exigences de la RT 2012! »

Comment les entrepreneurs abordent-ils la RT 2012 ?

Benoit Loison : Comme une véritable révolution ! Pour autant, nous avons multiplié, ces dernières années, les expériences de Bâtiments basse consommation (BBC), ce qui a permis de sensibiliser et de préparer les entreprises. Il convient d’insister sur l’accès de toutes les filières constructives à ces objectifs. Tout le monde peut atteindre les exigences de performance de l’enveloppe et d’étanchéité à l’air.

Sur quoi peuvent s’appuyer les entreprises ?

Benoit Loison : Il s’agit d’accompagner les entreprises et les artisans, comme nous le faisons avec les Pros de la performance énergétique. En cela, les formations FEEBat sont d’une grande qualité et offrent les conditions de réussite pour aborder ces chantiers performants. Pensons aussi aux « Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012 », un programme qui permettra de maitriser notamment les ponts thermiques et d’aborder sereinement la perméabilité à l’air des bâtiments.

Au-delà de la RT 2012, à quoi assiste-t-on ?

Benoit Loison : La volonté globale des particuliers consiste à réduire autant que possible leur consommation d’énergie. Et au-delà du neuf et de la RT 2012, c’est tout le secteur de la réhabilitation qui est concerné. Nous ne pouvons que lancer ce conseil : « Allez-vous former dès maintenant ! ».

Repères
  • 2?600?éco-artisans ont été labellisés entre 2009 et février?2013. Pour l’instant, laCapeb n’a pas d’objectif chiffrésur cette marque créée en 2008.
  • 940?Pros de la performance énergétique ont été formés depuis 2009, date de la création de cette marque lancée par la FFB.
  • Plus de 53?000?professionnels ont été formés, en 2012, aux modules du dispositif FEE Bat d’économies d’énergie, sur un objectif initial de 100?000.

Commentaires

RT 2012 : un bon départ pour les entrepreneurs ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur