En direct

Roxim s’adapte au marché

le 19/04/2013  |  VarCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Var
Collectivités locales
Valider
VAR -

Malgré la crise qui frappe les marchés immobiliers, Roxim, promoteur indépendant à capitaux familiaux dirigé par l’ancien président de la FPI, Marc Pigeon, réussit à éviter les à-coups de la conjoncture. Sa stratégie ? Une présence sur des créneaux de marché qui restent porteurs et l’intégration au métier de promoteur classique, de composantes plus larges comme l’aménagement de projets urbains pour le compte de collectivités ou encore la réhabilitation de bâtiments à forte valeur patrimoniale.

Ce promoteur réalise actuellement une extension urbaine sur 39 ha en lisière du cœur de Puget-sur-Argens après plusieurs opérations d’aménagement, dans le Var en particulier (Le Grand Parc, à Saint-Aygulf, 297 logements ; Natura Parc, à Fréjus, 155 logements et une zone d’activité ; Rives Nature, à Agay (Saint-Raphaël), 125 logements).
L’opération, sur 26 000 m² de plancher, comporte une résidence senior, des logements pour actifs et du logement social, des équipements publics (crèche médiathèque, parc, etc.) et des commerces. La cible visée est celle des primo-accédants et des actifs locaux. « Alors que le prix moyen de l’aire urbaine est de 4 500 euros/m², nous avons pu proposer, en étudiant précisément chaque poste du prix de revient de nos logements et en décortiquant leur coût de construction, des appartements à partir de 2 600 euros/m² », confirme Anaïs Thourot, responsable du pôle immobilier de Roxim. Confiée à l’architecte Pascal Costamagna et au cabinet paysagiste Vallette d’Osia, une première tranche (résidence senior et 72 logements) est en cours. De nouveaux immeubles de logements viennent d’être mis en commercialisation.

Le luxe d’un palace des années 1930

A Agay, Roxim a acquis un palace des années 1930 en bord de mer, dessiné par l’architecte Giger. Le groupe a confié la réhabilitation du bâtiment à l’agence Caremoli & Miramond et au cabinet Digard pour en faire un ensemble de 43 logements de luxe dont 21 seront vendus et 23 proposés à la location. Royal Baumette, destiné à une clientèle aisée dans un site très réputé, est commercialisé au prix moyen de 7 000 euros le m². « L’opération est menée en collaboration avec l’ABF à partir des plans d’origine. L’objectif est de redonner à ce bâtiment art déco son lustre d’antan », précise Anaïs Thourot. Le premier appartement sera disponible courant mai. L’ensemble sera livré à la rentrée 2014. Prochaines étapes pour Roxim : une résidence de tourisme et des logements pour saisonniers à Courchevel, et des logements pour actifs et seniors à Biarritz.

PHOTO - 717394.BR.jpg
PHOTO - 717394.BR.jpg - © Roxim

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur