En direct

Routiers : un conflit d'exigences

GUILLAUME DELACROIX |  le 12/09/1997  |  Yvelines

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Yvelines
Valider

« Evidemment, l'environnement constitue une préoccupation permanente des entrepreneurs ! lance Alain Jarrety, chef de l'agence Eurovia de Saint-Quentin-en-Yvelines. Toutefois, c'est au cas par cas que nous travaillons, en fonction du site et du chantier. » La maîtrise des nuisances apparaît chez les routiers comme un conflit entre la volonté du client et celle des riverains.

Ainsi, obligée d'opérer de nuit sur de la voirie à Versailles, l'entreprise est contrainte de faire le moins de bruit possible (alors que son intervention nocturne est plus perceptible), et de terminer le chantier le plus rapidement possible. A cet égard, il a été choisi d'utiliser des compacteurs à pneus au lieu de rouleaux vibrants.

La protection de l'environnement peut donc aller à l'encontre de la technique. « C'est aussi le cas sur l'A86 où le client requiert un mode opératoire qui occasionne des nuisances dues aux vibrations et au bruit, poursuit Alain Jarrety. Lorsque les habitants se plaignent trop, des modifications interviennent alors que les travaux ont déjà démarré. L'important est de pouvoir mener un chantier conforme à la qualité de produit requise. »

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil