En direct

Routes nationales : il est grand temps d'agir
Malgré l'affaissement d'une partie du mur de soutènement, le viaduc de Gennevilliers ne court aucun risque d'effondrement, selon les autorités. - © GÉRARD ROLLANDO

Routes nationales : il est grand temps d'agir

Jessica Ibelaïdene |  le 31/08/2018  |  TransportsEtatEntretien des infrastructures

L'audit commandé par l'Etat confirme le bien-fondé des alertes lancées par les professionnels.

« L'état du réseau routier toujours plus alarmant », « le rapport qui inquiète », voire « un audit accablant ». Le document commandé par le gouvernement français à l'été 2017 sur l'état du réseau routier national non concédé (RRNNC) est sous les projecteurs depuis la mi-août. Si l'Etat en avait distillé des éléments ces derniers mois, le sujet n'avait jusque-là pas trouvé grand écho. Mais l'effondrement du viaduc de Gênes (Italie), le 14 août, amène l'opinion publique à s'interroger sur l'état du réseau hexagonal.

Les résultats mis en avant dans l'audit externe ont de quoi alerter : 30 % des ponts nécessitent des réparations, 7 % présentent des risques d'effondrement sérieux à moyen terme. « A l'échelle des infrastructures, une rupture pourrait intervenir dans les dix à quinze ans », précise Patrick Porru, responsable des affaires techniques à l'Institut des routes, des rues et des infrastructures de mobilité (Idrrim). Les chiffres ne sont pas plus reluisants pour les chaussées : 17 % sont gravement endommagées, 36 % ont besoin d'un entretien de surface. « Mais attention, l'audit ne se focalise que sur le RRNNC », souligne Christian Tridon, président du Syndicat national des entrepreneurs spécialistes des travaux de réparation et renforcement de structures (Strres). Soit 12 000 km sur 1 million tous réseaux confondus, ou encore 12 000 ponts sur 200 000.

Des moyens insuffisants. « Ces résultats ne nous surprennent pas », confie Patrick Porru. Car l'Idrrim et les professionnels partagent depuis longtemps le même constat : le réseau - au-delà du seul national non concédé - se dégrade, d'autant plus que l'entretien et la maintenance souffrent d'un sous-investissement chronique. Ce que l'audit ne manque pas de rappeler. En dix [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Routes nationales : il est grand temps d'agir

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur