Transport et infrastructures

Route solaire : Wattway, un an après

Mots clés : Entreprise du BTP - Gouvernement - Réseau routier

Le 22 décembre 2016, Colas inaugurait dans l’Orne le plus grand chantier expérimental de sa route solaire, Wattway, en présence de celle qui était alors ministre de l’Environnement, Ségolène Royal. Tout juste un an après, l’heure est au premier bilan.

Le plus grand chantier expérimental de la route solaire au monde était lancé dans l’Orne il y a tout juste un an. Sur un tronçon d’un kilomètre de la RD 5, à la sortie de Tourouvre-au-Perche, 2.800 m2 de panneaux solaires ont été installés (soit 2500 dalles). Ce chantier avait été financé par l’Etat, à hauteur de 5M€ HT.

« On est très satisfait », a déclaré à l’AFP Étienne Gaudin, le directeur de ce projet baptisé Wattway, coinventé par la filiale routière du groupe Bouygues, Colas, et le CEA Tech. Pourtant, à l’heure du premier bilan, quelques soucis apparaissent. 

En effet, la route a produit 149,4 MWh d’électricité sur l’ensemble de l’année, soit l’équivalent de 418,3 trajets Paris-Alençon en voiture électrique. Ce qui ne représente que 53% des objectifs estimés par Colas initialement (280 MWh). Mais si l’on ne prend en considération que les dalles qui ont fonctionné en continu (certaines ont par exemple disjoncté lors d’un orage), l’objectif est atteint à plus de 85%, selon Wattway.

 

Vitesse limitée à cause du bruit

 

Autre souci : le bruit. « J’ai été surpris quand j’ai roulé dessus. Cela fait un vacarme, un peu comme si on roulait sur des pavés. La vitesse a dû y être limitée à 70 km/h car trois riverains se plaignaient », a expliqué à l’AFP le maire de la commune, Guy Monhée. Malgré tout, « en dehors de ces quelques riverains, les usagers ne s’en plaignent pas », ajoute l’élu, convaincu par ce projet qui a attiré à Tourouvre « des télévisions du monde entier ».

Wattway est de son côté particulièrement satisfait de la solidité des dalles, en apparence beaucoup plus plates que des pavés. Seules 5% ont dû être remplacées, selon Colas. L’entreprise va tester, « normalement dans les semaines qui viennent », des dalles plus plates encore faisant « moins de bruit ». Comme les précédentes, elles seront fabriquées non loin du chantier, par l’entreprise SNA. La filiale routière du groupe Bouygues travaille aussi à d’autres améliorations après avoir constaté un encrassement de la route, proche de champs, et une moindre production lorsque le soleil est bas.

 

Commercialisation espérée pour 2019

 

Wattway « espère être début 2019 en capacité de commercialiser« . L’entreprise doit pour cela « fortement baisser » ses coûts. Colas teste ce concept sur seize sites dans le monde, dont douze en France métropolitaine, un à La Réunion, en Amérique du Nord et au Japon. Mais Tourouvre demeure le plus important en surface. Les autres font de 50 à 100 m2.

Wattway n’est pas la seule innovation testée actuellement par le groupe Colas. Ce 22 décembre, il a lancé un chantier expérimental de marquage au sol lumineux et dynamique, baptisé Flowell, en Vendée . Dans ce département qui avait également accueilli la première expérimentation de la route solaire, dès juin 2016.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X