En direct

Route : lancement d'un nouvel appel à projets d’innovation

Defawe Philippe |  le 25/01/2008  |  France entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Transports
Valider

Dans le cadre de son programme public national de soutien à l’innovation routière, la Direction Générale des Routes poursuit sa démarche initiée en 2007, en émettant un nouvel appel à projets d’innovation routière.

Sur proposition du Comité d’Innovation Routière (CIR), Patrice Parisé, directeur général des routes, a choisi pour 2008 le thème suivant : " Les matériaux et leurs usages". Les grandes quantités de matériaux utilisées pour les travaux routiers, l’épuisement des gisements ainsi que les méthodes d’extraction sont autant de pistes de réflexion visant à l’utilisation durable des ressources et la préservation de l’environnement. "Ce thème est celui qui nous a paru le plus mûr", explique François Perdrizet, président du CIR. "Il correspond à une demande réelle des maîtres d’ouvrages. Il nous semble de plus que les professionnels ont de nombreuses innovations à faire valoir dans ce domaine", poursuit-il.
Petit rappel des règles du jeu : les thèmes retenus sont reconduits pendant 2 années consécutives. Ainsi, les 2 thèmes retenus en 2007 font également l’objet de cet appel à projet : il s’agit de "la réduction de la gêne occasionnée par les chantiers" et de "la réduction de la consommation d’énergie". Outre ces 3 thèmes, le comité se laisse une marge de 10% pour sélectionner des projets hors-thèmes mais innovant. "Cette appel à projet est ouvert à l’ensemble de la profession, et non pas aux seules entreprises routières" rappelle François Perdrizet. Celui de cette année vient d’être publié, et les professionnels ont 3 mois pour y répondre. "Nous espérons pouvoir réunir le jury avant l’été", conclut-il.

En 2007, 6 propositions avaient été retenues parmi 14, dans 2 catégories : "la réduction de la gêne occasionnée par les chantiers" et "la réduction de la consommation d’énergie". Il s’agissait (ordre non classant) des "enrobés 3E+R" de Colas, des "enrobés à forte économie de matériaux et d'énergie" d'Eiffage Travaux Publics, d'un "béton bitumineux très mince "semi tiède" mis en œuvre à grande vitesse", également chez Eiffage Travaux Publics, de "l'enrobé mixte à froid" de la société Malet, d'un "écran antibruit avec glissière de sécurité incorporée" des sociétés Delta Bloc France et Mice et enfin, d'un système de "maîtrise du trafic éco-responsable à faible coût" proposé par Neavia Technologies.
Le cahier des charges des expérimentations et les protocoles de suivi sont désormais établis. Quant aux chantiers, ils devraient rapidement se concrétiser, plusieurs maîtres d'ouvrage - état, collectivités locales, sociétés d'autoroutes - ayant d'ores et déjà proposé des sites d'expérimentation. "Ces maîtres d'ouvrage réfléchissent à la manière de lancer leurs appels d'offre selon qu'il s'agit de travaux ou de fournitures, précise François Perdrizet. Pour les privés, il n'y a pas de difficulté particulière. Quant aux maîtres d'ouvrage publics, ils doivent recourir aux possibilités offertes par le Code des marchés publics. Et je tiens à rappeler que l’article 75 relatif aux chantiers expérimentaux n’en est qu’une parmi d’autres".

Olivier Baumann

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur