En direct

Route décarbonée et connectée : pourquoi la France reste en retrait sur la scène internationale
Une étude menée par le cabinet d’audit KMPG place la France 17e sur 24 pays en matière de déploiement des voitures sans conducteur. - © kinwun - stock.adobe.com

Route décarbonée et connectée : pourquoi la France reste en retrait sur la scène internationale

Emmanuelle Picaud |  le 22/09/2020  |  Routes de FranceTransition écologiqueRoutesFrance Monde

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Travaux publics
Routes de France
Transition écologique
Routes
France
Monde
Emissions de GES
Véhicule autonome
Véhicule électrique
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Malgré les initiatives des industriels pour encourager le déploiement de nouvelles technologies, les acteurs peinent à s'organiser faute d'une gouvernance efficace. De surcroît, l’adaptation des infrastructures, hexagonales comme européennes, n’est quasiment pas intégrée dans la réflexion sur l’émergence des véhicules électriques ou des voitures connectées.

En Europe, aux Etats-Unis ou encore en Chine, la part de voitures autonomes devrait représenter à l’horizon 2030 environ 20 à 30 % de la flotte mondiale.

Au sein de ce marché en pleine croissance, la France tente de se frayer une place dans la compétition internationale. Mais les chiffres montrent qu’elle peut encore mieux faire.

"A l’heure actuelle, que ce soit en matière de développement de la mobilité électrique (véhicules hydrides, sur batteries, etc.) ou autonome (voiture sans conducteur), l’Hexagone se situe plutôt à un rang moyen bas par rapport aux autres pays européens", analyse Simon Gianordoli, co-rapporteur d’un rapport récemment publié par Routes de France, l’European Road Association, la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) et la Fédération de l’industrie européenne de la construction (Fiec).

En 2019, le classement EV Readiness réalisé par le loueur automobile Leaseplan plaçait ainsi l’Hexagone en treizième position sur 22 pays européens en matière de mobilité électrique.

En ce qui concerne le déploiement des voitures sans conducteur, une étude menée par le cabinet d’audit KMPG place quant à elle la France 17e sur 24 pays - Europe, Asie et Amérique confondues.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Route décarbonée et connectée : pourquoi la France reste en retrait sur la scène internationale

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil