Rouch Énergies trouve sa voie avec l'autoconsommation

Rouch Énergies trouve sa voie avec l'autoconsommation

Stéphane Torrent |  le 12/04/2019  |  100 % eau et énergie PhotovoltaïqueEntreprisesAriège

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % eau et énergie
Photovoltaïque
Entreprises
Ariège
Valider

RÉUSSITE. Née en 2008 de la volonté de Florence Rouch d'œuvrer pour la planète, la société embrasse aujourd'hui l'essor de l'autoconsommation photovoltaïque.

Le déclic

En 2008, sur fond de reconversion professionnelle, Florence Rouch quitte son métier de commerciale en électroménager et cuisines. Alors âgée de 37 ans, elle cherche à œuvrer utilement pour la planète : le solaire photovoltaïque est une voie possible. Elle se forme et entraîne son mari dans l'aventure, pour la gestion administrative. L'entreprise démarre avec le recrutement d'un poseur, rapidement suivi par d'autres embauches.

« Dès 2008, nous avons tenté en parallèle de nous développer sur le marché de la PAC, sans succès. Nos clients voulaient du photovoltaïque pour bénéficier des conditions de rachat d'électricité, explique Florence Rouch. La pose des capteurs en toiture révélait souvent le manque cruel d'isolation thermique des maisons. Nous avons investi ce marché et acheté une machine à souffler la ouate. Nos clients ont suivi. » En 2011, le photovoltaïque subit un coup de frein. « Nous avons comblé le manque-à-gagner par nos activités annexes et le développement de la PAC qui commençait à percer. Heureusement, cela a permis de sauver l'entreprise. »

La relance

Depuis 2015, une demande d'électricité photovoltaïque se fait à nouveau jour. « Cette fois, nous sommes sur un rapport plus sain avec nos clients, qui souhaitent maîtriser leur consommation et contribuer à la transition énergétique. Nous assistons à une prise de conscience, bien loin de l'hyperrentabilité de la première heure, ce qui correspond à ce que je recherchais en 2008. L'ouverture à l'autoconsommation contribue à ce mouvement. » « Nous vendons peu d'installations microphotovoltaïques, car le coût des déplacements, des fixations en toiture, de la pose de l'onduleur et du raccordement électrique est presque le même pour 500 Wc ou 3 kWc… Nous proposons donc d'installer jusqu'à 3 kWc avec autoconsommation et vente du surplus. Nous sensibilisons les clients à mieux connaître leur consommation et à adapter leurs habitudes pour autoconsommer plus efficacement. » Florence Rouch regrette le seuil de 3 kWc pour la TVA à 10 % : « Nombreux sont nos clients qui souhaiteraient aller plus loin mais limitent la puissance installée pour cette raison. Cela tue le gisement… » Aujourd'hui, Rouch Énergies s'offre un nouveau bâtiment « qui sera équipé conformément à ce que nous vendons. Nous pourrons l'utiliser comme site de démonstration ». De quoi envisager l'avenir positivement.

PHOTO - 17218_1041715_k2_k1_2411796.jpg
PHOTO - 17218_1041715_k2_k1_2411796.jpg - ©

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur