En direct

Rocade L2 à Marseille : c'est parti!
Frédéric Cuvillier, ministre délégué en charge des Transports, et Philippe Bonnave, directeur général délégué de Bouygues Construction, signent, le 8 octobre, le contrat de partenariat de la rocade L2 de Marseille. - © © LF

Rocade L2 à Marseille : c'est parti!

laurence francqueville |  le 08/10/2013  |  TransportsEtatFrance entièreBouches-du-RhôneTransports mécaniques

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Entreprises
Etat
France entière
Bouches-du-Rhône
Transports mécaniques
Rocade L2 Marseille
Valider

Bouygues Construction, au  nom du groupement qu'il pilote, a signé le 8 octobre avec le ministère des Transports le contrat de partenariat de la rocade L2. Un projet représentant 620 millions d'euros d'investissement qui permet d'achever cette rocade, après 20 ans de tergiversations.

La Société de la Rocade L2 de Marseille, créée par Bouygues Construction, Colas Midi-Méditerranée, Spie batignolles, Egis, Meridiam Infrastructure et CDC Infrastructure a signé avec le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, le 8 octobre, le contrat de partenariat pour achever la rocade L2 à Marseille. Cette voie rapide gratuite d’une dizaine de kilomètres (section nord 4,1 km, section est 5,5 km, dont 55% des voiries seront enfouies) reliera les autoroutes A7 et A50 pour un investissement de 620 millions d’euros TTC sur 30 ans. « La finalisation de ce projet montre que la relance de l’activité passe aussi par l’investissement public car si le modèle du partenariat public-privé a été validé dès 2007, cette voie rapide restera gratuite », a expliqué le ministre.

« Outre les 30 millions d’euros de fonds propres mobilisés par le partenaire privé, un financement obligataire de 165 millions activé dès le début du chantier, ce qui est une première », a précisé au Moniteur Philippe Bonnave, directeur général délégué de Bouygues Construction, après la signature du contrat avec le ministre. Le groupement d’entreprises privées est donc maître d’ouvrage de la rocade, chargé de la conception, du financement, de la construction et de l’entretien et maintenance de l’autoroute pendant 30 ans. Il s’est engagé à ce que 25% des travaux soient confiés à des PME et les clauses d’insertion concerneront 12% des effectifs. En revanche, l’exploitation de la voirie (patrouillage, signalisation des accidents, gestion du trafic) restera assurée par la direction interdépartementale des routes Méditerranée.

620 millions pour une voie rapide gratuite

La clé de répartition du financement public est la suivante : 27,5% par l’Etat, 27,5% par la région Provence Alpes Côte d’Azur, 22,5% par le conseil général des Bouches-du-Rhône, 22,5% par la communauté urbaine Marseille Provence Métropole. Les trois collectivités territoriales financent le projet à hauteur de 374 millions d’euros pendant la seule phase de construction et au prorata de l’avancement général des travaux, mais leurs modalités d’intervention diffèrent : les participations financières du conseil général et de la communauté urbaine seront ainsi versées par l’intermédiaire de l’État. La région versera directement sa contribution au partenaire. L’État, cosignataire du contrat de partenariat participe à l’investissement, mais assume aussi les coûts liés à l’entretien, à la maintenance et au renouvellement de l’infrastructure sur la durée du contrat. Dans ce cadre, il supporte les coûts liés au financement du projet par le partenaire privé. Les loyers, versés à partir des mises en service des différentes sections, couvriront la totalité de ces coûts et s’étaleront sur la durée du contrat. Aux 620 millions représentant le coût de ce chantier, s’ajouteront 82,6 millions destinés à réaliser des aménagements publics connexes (requalification des boulevards urbains, etc.).

Le chantier démarrera en juillet 2014 et occupera jusqu’à 500 personnes. Il s’achèvera fin 2017.

 (*) La Société de la Rocade L2 de Marseille, a été créée par Bouygues Construction (Bouygues Travaux Publics - mandataire, Bouygues Travaux Publics Régions France, DTP Terrassement et Bouygues Energies & Services), Colas Midi-Méditerranée, Spie batignolles, Egis, Meridiam Infrastructure et CDC Infrastructure.

Le groupement constructeur de la rocade L2 comprend Bouygues Construction (Bouygues Travaux Publics, Bouygues Travaux Publics Régions France, DTP Terrassement, Bouygues Energies & Services) pour 56,5% ; Colas Midi-Méditerranée 13,5% ; Spie batignolles 30%.

Commentaires

Rocade L2 à Marseille : c'est parti!

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur