En direct

Robinetterie sanitaire Grohe : hausse prévue en 1998

JEAN-MICHEL GRADT |  le 15/05/1998  |  IndustrieNégoceFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Industrie
Négoce
France
Valider

Le fabricant allemand veut sortir de son image haut de gamme. Sa croissance reposera sur de nouveaux produits : sanitaire et robinetterie électronique.

Avec une part de marché estimée à 25 % et 450 millions de francs de chiffre d'affaires, Grohe France (1) a connu, en 1997, un exercice en progression de 10,5 % en volume et de 6 % en valeur dans la robinetterie. « Ceci, alors que le marché français n'a enregistré qu'une progression de 2 % ; ce qui signifie que nous avons gagné sur la concurrence. Ceci dit, nous avons noté une forte croissance sur les produits d'entrée de gamme, une bonne progression sur le haut de gamme, mais une érosion sur le milieu de gamme », souligne Frédéric Midy, directeur du marketing de Grohe France.

Aujourd'hui, 95 % de ses produits sont distribués exclusivement par le négoce et les 5 % restants par des GSB, toujours alimentées par le négoce. Comme Grohe ne peut rester insensible au développement de la clientèle des « bricoleurs », la stratégie consiste à faire passer ses ventes en GSB (grandes surfaces de bricolage), à moyen terme, à 30 % en volume, avec trois produits phares : les mitigeurs, les mélangeurs, et les thermostatiques. Ceci, sans nuire aux circuits professionnels. « A nous de savoir organiser ce type de distribution. De toute façon, étant donné les prix pratiqués en GSB (de 280 à 2 000 francs environ), ce secteur ne sera pas davantage pour nous qu'une niche de marché », ajoute Frédéric Midy.

Développer les ventes en négoce et offrir une image moins élitiste

En fait, le fabricant allemand souhaite se débarrasser de son image de « Rolls-Royce » de la robinetterie pour adopter celle de « l'Audi », reconnue pour sa qualité mais plus variée en termes de gamme. Pour l'heure, les ventes du premier trimestre se présentent bien, confirmant Grohe dans sa prévision de 480 millions de francs de chiffre d'affaires en 1998. Le fabricant allemand, convaincu des vertus du design, va sortir dix nouveautés cette année et en annonce autant l'an prochain (y compris pour renouveler des produits célèbres). Il compte également sur les produits sanitaires (WC suspendus de sa filiale DAL, qui passerait de 30 à 40 millions de francs de chiffre d'affaires) et l'innovation (robinetterie électronique, en progression de 200 % en 1997) pour croître en France. jean-michel gradt

(1) Et 17 % de part de marché dans le monde, où la maison-mère allemande a réalisé, en 1997, un chiffre d'affaires de 4,2 milliards de francs.

PHOTO Frédéric Midy, directeur du marketing de Grohe France :

« A nous de savoir organiser un type de distribution adapté sans nuire aux circuits professionnels. »

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil