En direct

Rivesaltes

Par Michel Dalloni, directeur des rédactions |  le 02/12/2016  |  EssonnePyrénées-Orientales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Essonne
Pyrénées-Orientales
Valider

Le jury des 34e Prix d'architecture du « Moniteur », que j'ai présidé, a donc décidé d'attribuer l'Equerre d'argent 2016 au Lieu de vie, équipement sportif et restaurant universitaires à Gif-sur-Yvette (Essonne) conçu par l'agence Muoto pour l'EPA Paris-Saclay. Un magnifique objet architectural à destination variable. Un choix qui consacre la jeune architecture française. Un choix défendu par elle. Un choix audacieux se sont félicités certains. Tant mieux. Le temps, qui décide de tout, nous dira ce qu'il en est. Le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) aussi, puisque c'est lui qui est chargé d'animer le bâtiment.

Le Mémorial est une œuvre puissante, « morale et politique ».

Le Mémorial du camp d'internement de Rivesaltes à Salses-le-Château (Pyrénées-Orientales), signé par Rudy Ricciotti, a, lui, reçu le Grand prix spécial du jury (lire p. 16).

Une œuvre puissante, « morale et politique ». Une œuvre portée par une maîtrise d'ouvrage admirable, trop longtemps abandonnée par un Etat amnésique. Une œuvre qu'il était impossible de comparer à un équipement, une opération de logements ou une école, a expliqué en substance l'ingénieur et architecte Marc Mimram, Equerre d'argent 1999, membre du jury, lors de la proclamation du palmarès, avant d'évoquer le sort des déportés avec une émotion qui résonnera longtemps dans la mémoire des invités.

Cette distinction n'est pas un lot de consolation. Mais, vraisemblablement, l'expression d'une mauvaise conscience, qui dépasse le jury et parle du pays, notre pays. « Il n'y a pas d'innocents. Les hommes sont coupables », affirme l'un des héros du « Cercle rouge », le film sépulcral de Jean-Pierre Grumbach, alias Cartier, alias Melville, cinéaste, ancien résistant. A Rivesaltes, règne cette « épaisse tristesse » racontée par Isaac Babel dans « Cavalerie rouge ». La tramontane ne la dissipera pas. Là-bas, le temps ne dira rien. Il s'est arrêté. Et l'histoire, qui voit plus loin que les hommes, a déjà livré son jugement.

PHOTO - 4830_312037_k2_k1_791193.jpg
PHOTO - 4830_312037_k2_k1_791193.jpg - © BRUNO LEVY / LE MONITEUR

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur